JOSEF KOUDELKA – LA FABRIQUE D’EXILS

« C’est en quittant la Tchécoslovaquie que j’ai découvert le monde. Ce que je voulais surtout c’était voyager pour pouvoir photographier. Je ne voulais pas avoir ce que les gens appellent un “chez soi”. Je ne voulais pas avoir à revenir quelque part. J’avais besoin de savoir que rien ne m’attendait nulle part, je devais être là où j’étais, et si je ne trouvais plus rien à photographier, il était temps de partir ailleurs. » Éternel vagabond, Josef Koudelka suivra ce précepte à la lettre et ne cessera de parcourir l’Europe et le monde au rythme des foires, carnavals et pèlerinages. Ces photographies décrivant l’errance et les rencontres du photographe au cours de ses voyages, seront rassemblées dans différentes éditions d’Exils (1988, 1997, 2014 – voir ici). À l’occasion de l’exposition que lui consacre le Centre Pompidou de Paris (du 22 février au 22 mai 2017), les Éditions Xavier Barral publient La Fabrique d’Exils, qui n’est pas une nouvelle version des livres précédents, mais un ouvrage qui explore la genèse et la construction de ce périple photographique. Il propose une association des images de la série par Koudelka lui-même, enrichie de photographies inédites notamment plusieurs autoportraits. Un texte de Michel Frizot, issu de longues heures d’entretien avec le photographe, et accompagné de nombreux documents d’archives, précise les positionnements, les engagements et le mode de vie qui ont conduit à cette série iconique. Bien que ces photographies soient aujourd’hui célèbres, elles restent toujours aussi magnifiques au toucher, entre sensibilité, mystère et étrangeté, sans oublier d’évoquer les grands thèmes et évènements sociaux qui ont marqué le XXe siècle, dont celui, évidemment, de la migration à grande échelle. Avec la puissance qui caractérise son style, Josef Koudelka y transcende la représentation des êtres et des objets : corps en mouvements inaccoutumés, regards bouleversants, scènes incongrues ou iconiques, jeux de lumières et d’ombres, aménagements troublants des éléments dans son champ de vision. A chaque fois, c’est une étonnante poésie du monde, de son époque et de ses expériences troublantes. La Fabrique d’Exils propose une immersion dans les choix et les associations qui s’opèrent à toutes les étapes de la construction de cette série culte. Le livre de 160 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des Éditions Xavier Barral, ainsi que sur Amazon.fr.

Continue reading

 

WOLFGANG TILLMANS – 2017

À l’occasion de sa première grande exposition personnelle qui lui est consacrée à la Tate Modern, à Londres, Wolfgang Tillmans publie un très beau catalogue sobrement intitulé 2017. Depuis le début des années 1990, le photographe allemand (né en 1968) s’est imposé comme l’un des artistes les plus passionnants et les plus novateurs de sa génération. Il est notamment le premier photographe a avoir remporté le prix Turner (en 2000), pour son œuvre qui se caractérise par une étude constante des limites du support photographique et un intérêt pour le processus même de la photographie. Publié par Tate Publishing, ce nouvel ouvrage de 304 pages analyse l’évolution artistique de Wolfgang Tillmans, à travers sa photographie, mais aussi ses projets vidéo, ses projections de diapositives numériques, ses publications et sa musique enregistrée. Les essais qui accompagnent le livre émettent une vision globale du travail du photographe, de la matérialité physique de son art à son utilisation de l’abstraction dans de nombreuses séries. Ses relations avec la politique et la société sont également mises en évidence, en mettant particulièrement l’accent sur les événements de ces quinze dernières années. Entièrement conçu par l’artiste, 2017 possède une identité visuelle forte. Les photographies et les images issues de vidéos sont magnifiquement reproduites en couleur, tout en respectant l’approche non hiérarchique de l’artiste aux médias. Tillmans explique: «Il s’agit de regarder le monde comme des formes, des motifs et des couleurs qui ont une signification, et il est inutile de nier le superficiel car ce dernier est toujours présent.» Stimulant la réflexion, dynamique et parfois prophétique, 2017 interroge sur l’évolution de la société et la modernité. Le livre est maintenant disponible sur la boutique en ligne du musée Tate Modern ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

ALEX WEBB & REBECCA NORRIS WEBB – SLANT RHYMES

À l’occasion de l’exposition commune Slant Rhymes d’Alex Webb et de son épouse Rebecca Norris Webb à l’espace culturel madrilène La Fabrica le mois dernier (voir les photos du vernissage ici), les éditions La Fabrica publient un magnifique catalogue. Le livre de 104 pages dévoile une véritable conversation photographique entre les deux artistes américains. Cette sélection de 80 clichés, pris tout au long de leur amitié de trente ans qui se conclut par un mariage et un partenariat créatif, est présentée par paire: une photo d’Alex et une de Rebecca, ou parfois un poème. Cette présentation originale crée une série de rimes visuelles qui semblent dialoguer entre elles, de façon parfois oblique, intrigante et toujours révélatrice de l’amitié et de l’amour qui lient les deux photographes. Alex Webb explique: « Parfois, nos rimes partagent la même palette de couleurs, le même ton ou la même géométrie. D’autres fois, les deux photographies ont une note similaire, souvent un penchant pour des moments surréalistes, surprenants ou énigmatiques, mais dans des degrés différents.» Le couple croit en la spontanéité et dans ce processus intuitif qui le mène vers l’inattendu. Ouvert, il attend l’intrigue, attiré par les lieux emplis de paradoxes, de conflits culturels, d’énigmes, de complications urbaines. Ces images, dont beaucoup n’ont jamais été publiées auparavant, sont accompagnées de courts textes écrits par Rebecca Norris Webb. Slant Rhymes est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions espagnoles La Fabrica ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

REHACER – S/S 2017 COLLECTION LOOKBOOK

Rehacer présente aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2017. Une fois de plus, la marque japonaise propose des pièces de qualité, très soignées et avec de nombreux détails: vestes, chemises, pantalons, short pants, tee-shirts, chapeaux, sacs, etc.

Continue reading

 

MARKAWARE – F/W 2017 COLLECTION LOOKBOOK

Markaware présente aujourd’hui le lookbook de sa future collection Fall/Winter 2017. Fondé par Shunsuke Ishikawa, le label japonais réinterprète à nouveau de grands classiques pour homme, avec de très belles pièces: vestes, pullovers, chemises, sweatshirts, pantalons, jeans, etc.

Continue reading