ANDERS PETERSEN – CAFE LEHMITZ REVISITED – PARIS

La galerie parisienne Circulation accueille depuis le 4 novembre 2016 une exposition personnelle du photographe suédois Anders Petersen: Café Lehmitz revisited. Le Café Lehmitz était un ancien troquet du port d’Hambourg, fréquenté par les travailleurs du quartier rouge avoisinant. Anders Petersen (ne en 1944 en Suède) le visita pour la première fois en 1962, tissant avec les habitués des liens qui marqueront son existence et sa pratique artistique. En 1968, il s’y rend à nouveau et noue des relations avec les habitués qu’il photographie au quotidien dans l’espace du Café Lehmitz. Conçu comme un huis-clos, « Café Lehmitz » est un chef-d’oeuvre dans lequel l’auteur, immergé dans la vie du troquet et de ses gens ordinaires, s’évertue à maintenir cette « proche distance » (selon le titre d’un ouvrage de Petersen paru en 2002) nécessaire à l’exécution de son travail. Anders Petersen revisite ‘Cafe? Lehmitz’ pour cette nouvelle exposition et pre?sente une se?lection ine?dite de photographies issues de ce travail majeur. Jusqu’au 23 décembre 2016.

Continue reading

 

SASQUATCHFABRIX – S/S 2017 COLLECTION LOOKBOOK

La marque japonaise SASQUATCHfabrix vient de présenter le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2017 qui s’intitule Ethos. Inspirée par l’esthétique et le savoir-faire traditionnel nippon, cette dernière se compose notamment de très belles pièces cut-and-sew: vestes, chemises, tee-shirts, pantalons, short pants, chapeaux, etc.

Continue reading

 

OLAF BREUNING – OLAF BREUNING

La jeune maison d’édition californienne Silent Sound vient de publier une nouvelle monographie de l’artiste multidisciplinaire Olaf Breuning. Né en 1970 à Schaffhouse (Suisse), Olaf Breuning vit et travaille à New York. Son œuvre hétéroclite – installations, films, photographies, dessins – puise dans les codes visuels de la culture populaire, des clips vidéo, de la publicité, des films de série Z (Breuning cite parmi ses influences des cinéastes tels que John Carpenter ou John Waters, aussi bien que Doug Aitken ou les premiers travaux de Matthew Barney) pour inventer une esthétique hybride dans laquelle l’étrange se mêle à l’humour, abolissant les frontières entre culture d’élite et culture populaire, brouillant les limites entre réalité et fiction et jouant avec la perception saturée d’informations visuelles du spectateur aujourd’hui. Cette nouvelle publication se compose de clichés réalisés par l’artiste entre la fin des années 90 et le début des années 2000, combinant, entre mémoire et rêves éveillés, dérision et fantasme, références aux médias, à la culture populaire et à la société de consommation. À travers ses photos, le plasticien suisse détourne les codes visuels de notre époque dans un mélange de sarcasme et de subversion. Testant les limites de l’humour et de l’esthétique contemporaine, l’œuvre de Breuning est à la fois drôle et provocante, absurde et étrange, tragique et fragile. Elle émet une critique ironique des clichés et ornements de notre époque. Produit en édition limitée à 500 exemplaires, Olaf Breuning est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Silent Sound.

Continue reading

 

NEIGHBORHOOD BY GRENSON – F/W 2016 COLLECTION

La marque britannique Grenson fait appel cette saison au fondateur et designer du label japonais Neighborhood Sin Takizawa, pour réaliser une collection exclusive composée de deux paires Triple Welt: la Derby boot Charles (ci-dessus) et la Derby shoe William. Toutes deux sont conçues en Angleterre, en cuir de veau pleine fleur et déclinées en deux coloris. La collection est maintenant disponible sur la boutique en ligne de Grenson.

Continue reading

 

ATTILIO SOLZI – DOLLHOUSE

Après la sortie des très beaux ouvrages Animals et Moso (voir ici), la jeune maison d’édition bordelaise Lieutenant Willsdorff continue d’explorer les marges de la sexualité et signe une fois de plus un titre splendide avec Dollhouse, la nouvelle monographie du photographe italien Attilio Solzi. Au début des années 2000, le quartier autour de la via Sammartini à Milan et le district de San Berillo à Catane étaient le repère de la petite délinquance et le théâtre de crimes en tous genres. C’est aussi dans ces quartiers que travaillaient les deux principaux groupes de prostituées transgenre d’Italie (brésiliens à Milan et italiens à Catane). Attilio Solzi les a photographiées dans leur intimité. Dollhouse dévoile avec tendresse ces portraits d’hommes à mi-chemin entre femmes et divas. Si dans son précédent livre, Taedium, le photographe s’engageait dans l’expérimentation artistique avec de nombreux collages manuels et l’utilisation de textes, cette nouvelle publication marque un retour à la photographie documentaire et au reportage d’immersion. Loin des clichés sur la prostitution et les travailleurs du sexe transgenres, Attilio Solzi a su se rapprocher au plus près de ses sujets pour nous faire découvrir le quotidien de ces personnes en marge de la société. On y découvre des moments de joie et de tristesse, de quiétude et d’incertitude. Très réussi (mise en page, impression offset), ce livre de 120 pages et édité à 500 exemplaires est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Lieutenant Willsdorff.

Continue reading

 

NANAMICA – S/S 2017 COLLECTION LOOKBOOK

On découvre aujourd’hui le lookbook de la nouvelle collection Spring/Summer 2017 de la marque japonaise Nanamica. Cette dernière s’intitule One Ocean, All Lands et se compose de nombreuses pièces entièrement conçues au Japon dans des matériaux techniques (Gore-Tex, Alphadry, Cordura): vestes, chemises, sweatshirts, tee-shirts, pantalons, short pants, sacs, accessoires, etc.

Continue reading

 

JOEL MEYEROWITZ – TAKING MY TIME – PARIS

La galerie Polka présente depuis le 5 novembre le premier volet de Taking My Time, un cycle rétrospectif en deux tableaux consacré cet hiver au grand photographe américain Joel Meyerowitz. Autobiographique et méditative, l’exposition plonge dans la mémoire d’un artiste spectateur et comédien qui a traversé les chapitres et les spécialités de l’histoire récente de la photographie. Du snapshot au tableau et de la street photography au paysage en passant par le portrait, Taking My Time raconte cette aventure. La première partie du voyage, présentée jusqu’au 21 décembre, se concentre sur les travaux précurseurs de l’artiste, de l’aube des années 60 au milieu des années 70. Une série d’images fondatrices, en couleur et en noir et blanc, qui déjà présagent de la suite en racontant Meyerowitz avant Meyerowitz. A 25 ans, en 1962, l’américain croise par hasard — alors jeune directeur artistique dans une agence de publicité — un certain Robert Frank sur un shooting. Fasciné par sa danse serpentueuse il dira: « Je ne savais pas qu’on pouvait bouger à ce point et photographier en même temps. »

Continue reading

 

VICTIM – S/S 2017 COLLECTION LOOKBOOK

Le label japonais Victim dévoile aujourd’hui le lookbook de sa toute nouvelle collection Spring/Summer 2017. On y découvre quelques-unes des nouvelles pièces qui s’apprêtent à voir le jour: vestes, chemises, sweatshirts, tee-shirts, pantalons, short pants, chapeaux, accessoires, etc.

Continue reading

 

ROGER BALLEN – THE THEATRE OF APPARITIONS

Roger Ballen est surtout connu pour ses images psychologiquement puissantes et superposées à la frontière entre la peinture, le dessin, l’installation et la photographie. The Theatre of Apparitions, nouvel monographie de l’artiste sud-africain d’origine américaine publié par Thames & Hudson, est à la fois un éloignement de son œuvre existante et le point culminant de son esthétique unique reliant l’image et la représentation théâtrale. Séparées en sept chapitres ou «actes», chacun introduit par un texte écrit par le photographe, ces images «Ballenesque» amènent le lecteur à faire un profond voyage dans le subconscient. Photographe obscure et troublant, Roger Ballen s’inspire de l’ambiance noire des prisons pour femmes abandonnées, où le spectre des personnes emprisonnées réside toujours. Il s’inspire plus précisément des fenêtres sales et noircies pour réaliser des personnages fantomatiques et tourmentés, en grattant du verre peint en noir. Les images ainsi créées ressemblent à des peintures rupestres préhistoriques: les espaces noirs et sans dimension sur le verre sont des toiles sur lesquelles Ballen sculpte ses pensées et ses émotions. Des formes faciales ressemblant à des fossiles et des parties de corps démembrés coexistent inconfortablement avec des ombres vaporeuses et fantomatiques. Ces images ont la capacité de choquer, d’inspirer, d’amuser et même d’émerveiller le spectateur. Intemporelle et novatrice, terrestre et d’autre monde, physique et spirituelle, cette nouvelle œuvre de Roger Ballen transcende tous les concepts traditionnels de la photographie. L’ouvrage de 192 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions britanniques Thames & Hudson, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading