WOLFGANG TILLMANS

Depuis le début des années 1990, le photographe allemand (né en 1968) s’est imposé comme l’un des artistes les plus passionnants et les plus novateurs de sa génération. Il est notamment le premier photographe a avoir remporté le prix Turner, pour son œuvre qui se caractérise par une étude constante des limites du support photographique et un intérêt pour le processus même de la photographie. Depuis le début des années 1990, son travail symbolise un nouveau type de subjectivité dans la photographie, en associant l’intimité et l’espièglerie à la critique sociale et à l’interrogation persistante des valeurs et des hiérarchies existantes. Ce nouveau catalogue, publié par les éditions Hatje Cantz, accompagne la grande rétrospective du photographe à la Fondation Beyeler, en Suisse, du 28 mai au 1er octobre 2017. C’est la première monographie de l’artiste à adopter une approche différente de son œuvre, en organisant et regroupant ses travaux de manière résolument novatrice. Le livre ne se caractérise pas par un thème ou contexte narratif particuliers. Outre les genres traditionnels tels que les portraits, les natures mortes ou les paysages, le livre présente des œuvres abstraites qui jouent avec la frontière du visible. Il montre que ce n’est pas la photographie au sens classique qui occupe le premier plan de l’œuvre de Tillmans, mais la création d’images. Cette publication élaborée contient 383 illustrations, dont certaines en grand format, sur plus de 300 pages, et comporte également de nombreuses citations du photographe lui-même, ainsi que d’artistes et de ses amis. Wolfgang Tillmans est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions allemandes Hatje Cantz, ainsi que sur Amazon.com.