Category Archives: Art

PETER FRASER – MATHEMATICS – MADRID

null

À l’occasion du festival PHotoEspaña 2017, l’espace Real Jardín Botánico de Madrid accueillait cet été une grande exposition personnelle du photographe gallois Peter Fraser, intitulée Mathematics. Cette dernière se compose de clichés réalisés lors de voyages entre l’Irlande du Nord et Istambul, et entre la Norvège et la Sicile, entre 2011 et 2016. Elles puisent leur énergie de l’idée que, au plus profond, la «réalité est de nature mathématique».

Continue reading

PIOTR UKLANSKI – REAL NAZIS

Piotr Uklanski est né en 1968 à Varsovie, en Pologne. Dans sa ville natale, il fait des études de peinture à l’Académie des beaux-arts, puis s’installe à New York, où il étudie la photographie à la Cooper Union. Dès le milieu des années 90, il est perçu comme un artiste complet, qui se mesure avec de nombreux médias: de l’installation à la photographie, à la vidéo, en passant par la sculpture. Le dénominateur commun de toute sa production est son approche ironique, qui vise à provoquer, mais aussi à impliquer le spectateur, en intégrant dans son travail des éléments de la culture populaire et de l’imaginaire collectif contemporain. L’artiste réfléchit notamment à la culture médiatique et à la manière dont elle influence notre attitude vis-à-vis de certains événements, ou épisodes historiques. Comme le filtre des médias manipule la réalité, il nous rend plus indulgents et trouble momentanément notre perception de certaines pages douloureuses de l’histoire. Publié à l’occasion de l’exposition éponyme à Documenta 14, Neue Galerie, Cassel, du 7 juin au 17 septembre 2017, Real Nazis de Piotr Uklanski met en miroir de véritables photographies de propagande du troisième Reich avec des reproductions issues de films hollywoodiens mettant en scène des nazis, l’objet du premier livre de l’artiste polonais sorti en 1999. Ces 250 images forment une mosaïque troublante et confrontent vrais bourreaux en noir et blanc et leurs versions hollywoodienne via les acteurs de cinéma en technicolor. L’emprise de l’image dans notre société aujourd’hui semble à travers cette série montrer la confusion entre ces représentations filmiques et les « vrais » portraits historiques. Publié par les éditions allemandes Patrick Frey, ce nouvel ouvrage de 272 pages offre ainsi une réflexion sur le réel et le factice, doublée d’un commentaire actuel sur le rapprochement croissant du populisme et du fascisme. Real Nazis est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Patrick Frey ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

PETER SAUL – SCHIRN KUNSTHALLE CATALOG

À l’occasion de la première grande rétrospective européenne de l’œuvre de Peter Saul au Schirn Kunsthalle de Francfort (voir les photos ici), un très beau catalogue a été édité par le musée. L’artiste californien de 82 ans mélange avec humour Pop Art, Surréalisme, Expressionnisme Abstrait, culture funk de San Francisco et univers du cartoon. Ses toiles aux couleurs criardes, au dessin trash, portent un regard caustique sur la société de consommation et ses valeurs, sur les idoles planétaires (Superman), sur l’impérialisme américain (la guerre du Vietnam, la geôle d’Abu Ghraib), les inégalités sociales et la violence urbaine. Influencé par la bande dessinée et les graffitis, Saul développe une thématique violente, pornographique, scatologique et drôle dans un style qu’on dit (à tort) bâclé. Son œuvre est une fête de l’esprit et des sens que Dali lui-même appréciait. Cette figure majeure de l’underground américain, maître de la peinture de la satire et du sacrilège, met en lumière la face sombre du rêve américain. Le livre de 168 pages présente près de 96 toiles de l’artiste et contient une préface de Philipp Demandt (Schirn Kunsthalle Frank­furt) et de Dirk Luckow (Deich­torhallen Hamburg), des essais de Martina Wein­hart et Richard Shiff, ainsi qu’un long entretien avec Peter Saul où ce dernier revient sur ses influences, son processus créatif et l’évolution permanente de son œuvre. L’ouvrage est maintenant disponible sur la boutique en ligne du Schirn Kunsthalle, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

WOLFGANG TILLMANS

Depuis le début des années 1990, le photographe allemand (né en 1968) s’est imposé comme l’un des artistes les plus passionnants et les plus novateurs de sa génération. Il est notamment le premier photographe a avoir remporté le prix Turner, pour son œuvre qui se caractérise par une étude constante des limites du support photographique et un intérêt pour le processus même de la photographie. Depuis le début des années 1990, son travail symbolise un nouveau type de subjectivité dans la photographie, en associant l’intimité et l’espièglerie à la critique sociale et à l’interrogation persistante des valeurs et des hiérarchies existantes. Ce nouveau catalogue, publié par les éditions Hatje Cantz, accompagne la grande rétrospective du photographe à la Fondation Beyeler, en Suisse, du 28 mai au 1er octobre 2017. C’est la première monographie de l’artiste à adopter une approche différente de son œuvre, en organisant et regroupant ses travaux de manière résolument novatrice. Le livre ne se caractérise pas par un thème ou contexte narratif particuliers. Outre les genres traditionnels tels que les portraits, les natures mortes ou les paysages, le livre présente des œuvres abstraites qui jouent avec la frontière du visible. Il montre que ce n’est pas la photographie au sens classique qui occupe le premier plan de l’œuvre de Tillmans, mais la création d’images. Cette publication élaborée contient 383 illustrations, dont certaines en grand format, sur plus de 300 pages, et comporte également de nombreuses citations du photographe lui-même, ainsi que d’artistes et de ses amis. Wolfgang Tillmans est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions allemandes Hatje Cantz, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

MIKE MANDEL – PEOPLE IN CARS

Au début des années 1970, Mike Mandel, alors étudiant à Los Angeles, commence à prendre des clichés de personnes dans leurs voitures, alors qu’elles se dirigent vers le carrefour juste à coté de sa maison. À l’origine projet pour son lycée, Mandel fut si étonné par les réactions des personnes qu’il photographe et par les compositions de cette installation surprise, qu’il retourna sur ce même carrefour, caméra à la main, pendant plus d’un an. Aujourd’hui, 46 ans plus tard, un nouveau livre, People in Cars, publié par les éditions britanniques Stanley / Barker, présente une excellente sélection des images et de leurs protagonistes: certains sourient, quelques-uns sont en colère, d’autres simplement surpris. Le photographe explique: « Je me postais en fin d’après-midi, en lumière rasante, au coin de Victory Boulevard et Coldwater Canyon Avenue, dans le quartier de Van Nuys. C’est ironique, mais c’était si près de chez moi que je pouvais facilement m’y rendre à pied. C’était un carrefour très animé, avec une foule de véhicules qui passaient devant moi pour tourner à droite. De nos jours, le projet ne se passerait sans doute pas de la même façon mais à l’époque, les gens étaient enchantés de se retrouver à l’autre bout de l’objectif et ils participaient volontiers, appréciant ce moment bon enfant. Il faisait bon, les vitres étaient baissées. Ce sont ces fenêtres qui ont encadré ces portraits et leur ont infusé le langage de l’univers automobile ». Ce très bel ouvrage de 72 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker.

Continue reading

ANDERS PETERSEN – CAFE LEHMITZ REVISITED – MADRID

À l’occasion du festival PHotoEspaña 2017, l’espace CentroCentro Cibeles de Madrid accueille l’exposition personnelle du photographe Anders Petersen: Café Lehmitz Revisited. Le Café Lehmitz était un ancien troquet du port d’Hambourg, fréquenté par les travailleurs du quartier rouge avoisinant. Anders Petersen (ne en 1944 en Suède) le visita pour la première fois en 1962, tissant avec les habitués des liens qui marqueront son existence et sa pratique artistique. En 1968, il s’y rend à nouveau et noue des relations avec les habitués qu’il photographie au quotidien dans l’espace du Café Lehmitz. Conçu comme un huis-clos, Café Lehmitz est un chef-d’œuvre dans lequel l’auteur, immergé dans la vie du troquet et de ses gens ordinaires, s’évertue à maintenir cette « proche distance » (selon le titre d’un ouvrage de Petersen paru en 2002) nécessaire à l’exécution de son travail. Anders Petersen revisite ‘Café Lehmitz’ pour cette nouvelle exposition et présente une sélection inédite de photographies issues de ce travail majeur. Jusqu’au 17 septembre 2017.

Continue reading

MASAHISA FUKASE – RAVENS

Reconnu internationalement comme l’un des livres de photographie les plus importants de l’histoire du medium, Ravens, du photographe japonais Masahisa Fukase (1934-2012), est réédité cette année par Mack. Publié pour la première fois au Japon en 1986 puis réédité deux fois dans des tirages très limités, cette nouvelle version reste fidèle à l’exemplaire original. Ce fac-similé bilingue de la première édition contient également un nouveau texte par le fondateur des Archives Masahisa Fukase, Tomo Kosuga. Son essai situe Ravens dans l’œuvre plus large et la vie de Fukase, et est illustré de nombreuses photographies et dessins récemment découverts. La série Karasu (Ravens) de Masahisa Fukase a été réalisée entre 1976 et 1982, à la suite du divorce entre l’artiste et sa femme Yoko Wanibe. Le récit visuel de la série tourne autour de la forme anthropomorphique du corbeau. Les paysages côtiers de Hokkaido servent de toile de fond à ses photographies profondément sombres et impressionnistes de nuées de sinistres corbeaux. Symbole de la solitude du photographe, cet oiseau de mauvais augure est également interprété comme une allégorie sinistre du Japon d’après-guerre. Ravens, par le biais de son imagerie envoûtante, continue d’inspirer les artistes et les écrivains d’aujourd’hui. Cet ouvrage mythique de 148 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions britanniques Mack.

Continue reading

LEICA PRESENTS EYES WIDE OPEN @ FUNDACION TELEFONICA – MADRID

La Fundación Telefonica de Madrid accueille en ce moment la grande rétrospective photographique itinérante organisée par Leica: Eyes Wide Open: 100 Years of Leica Photography (Con Los Ojos Bien Abiertos). Pour célébrer le centenaire de la célèbre marque allemande, l’exposition retrace l’histoire des appareils Leica depuis 1914, mais souhaite surtout montrer que les photographies reflètent l’évolution de notre regard sur le monde au cours du XXe siècle. Elle rassemble environ 500 clichés de 150 photographes, ainsi que des journaux, magazines, livres, objets et films. On y retrouve en autres des photographies d’Alexander Rodchenko, Henri Cartier-Bresson, Robert Capa, Robert Frank, William Klein, René Burri, Bruce Gilden, Jeff Mermelstein, Araki Nobuyoshi, Tom Wood, Mark Cohen, Fred Herzog, Saul Leiter, Joel Meyerowitz, Bruce Davidson, Christer Strömholm, etc. Jusqu’au 10 septembre 2017.

Continue reading

ANDY WARHOL – DARK STAR

Le musée de Mexico Museo Jumex accueille depuis le 2 juin 2017 une importante rétrospective d’Andy Warhol, intitulée Dark Star. Cette dernière offre un aperçu des changements conceptuels et techniques qui ont marqué la pratique artistique de l’artiste américain: de ses tableaux de produits de consommation, à sa série sérigraphique dépeignant stars de cinéma, célébrités et catastrophes diverses. Compte tenu du contexte historique dans lequel Warhol a conçu ces œuvres, la sélection du musée met l’accent sur les espérances utopiques ainsi que sur le côté obscur des médias et de la culture de consommation d’après-guerre. À cette occasion, les éditions britanniques Prestel publient un très beau catalogue. Des boîtes de soupe aux accidents de voiture, le livre se penche sur les premiers travaux d’Andy Warhol à travers une collection illustrée d’essais d’une grande variété d’écrivains, de chercheurs et d’artistes. Stuart Morgan explore la personnalité publique et privée de Warhol; Barbara Kruger examine les réactions contradictoires à son travail; Richard Prince présente une comparaison pleine d’humour entre lui-même et son célèbre prédécesseur. D’autres essais apportent leurs propres pensées et réactions sur Andy Warhol, l’homme et l’artiste. Entièrement illustré avec de nombreuses photographies d’œuvres célèbres et moins connues de l’artiste, Dark Star met en évidence les luttes personnelles de Warhol pour donner un sens au monde qu’il habitait. L’ouvrage de 208 pages est maintenant disponible sur Amazon.com.

Continue reading

MICHAEL WOLF – LA VIE DANS LES VILLES @ LES RENCONTRES D’ARLES

Pour la première fois, en étroite collaboration avec le musée de la Photographie de La Haye, les Rencontres d’Arles présentent une vue d’ensemble du travail de création de Michael Wolf. Toute l’œuvre de Wolf est hantée par la vie dans les villes telle qu’il a pu l’observer dans des grandes métropoles comme Tokyo, Hong Kong ou Chicago. L’artiste fait varier les points de vue afin de mettre au jour la complexité de la vie urbaine moderne. La pièce maîtresse de l’exposition est l’installation The Real Toy Story (2004), qui met en scène plus de 20 000 jouets en plastique « Made in China » trouvés dans des brocantes ou des magasins d’occasion aux États-Unis. Au milieu de cet étalage vertigineux de jouets produits en masse pour les enfants, Michael Wolf montre des portraits bienveillants d’ouvriers chinois travaillant sur les chaînes d’assemblage et produisant des jouets destinés à satisfaire une demande mondiale hystérique en biens de consommation bon marché. (Wim Van Sinderen) – Pics by Bruce Silverstein Gallery & Hannes Wanderer.

Continue reading

HOUSE INDUSTRIES – THE PROCESS IS THE INSPIRATION

La fonderie House Industries – établie en 1993 par Andy Cruz et Rich Roat – invente son métier en permanence, ce qui va bien au-delà de la virtuosité formelle dont témoignent les typographies issues du lettrage manuel. Elle est insolite par le choix des univers plastiques abordés et par une politique d’auto-production qui l’autonomise de la commande. Le studio de design de la côte est américaine mêle habilement des éléments culturels, musicaux et graphiques tout en s’adressant à un large public, et a eu un impact considérable sur le monde du design. Leur liste de clients est des plus prestigieuses: Jimmy Kimmel, Hermès, The New Yorker, John Mayer, Muji, the Estate of Charles and Ray Eames, et Heath Ceramics. Dans ce nouvel ouvrage intitulé The Process is the Inspiration, House Industries répond a la question brûlante: « Où trouvez-vous l’inspiration? ». Le livre contient un recueil de conseils utiles, d’histoires et d’études de cas qui expliquent comment transformer une curiosité obsessionnelle en un travail fructueux et gratifiant. Présenté dans le style intègre, authentique et souvent irrévérencieux du studio, l’ouvrage aborde des sujets allant de la typographie et la mode, à l’art de la céramique et la technologie spatiale. Doté d’une couverture texturée et estampée, d’une encre et d’un vernis métalliques, de quatre sortes de papiers différents et de centaines de nouvelles photographies de croquis, de matériaux de référence, de travaux finis et d’objets archivés, ce récit visuel et anecdotique ravira tous les amateurs de design. Publié par les éditions Watson-Guptill (Penguin Random House), ce magnifique livre de 400 pages – avec sa préface signée J.J. Abrams – est maintenant disponible sur la boutique en ligne de l’éditeur, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading