Search Results for: descendant

MASAKAZU MURAKAMI – SUBWAY DIARY

Né à Tokyo en 1977, Masakazu Murakami obtient le diplôme de l’École d’Arts visuels de Tokyo en 2000 et se voit attribuer la même année le 16e Grand Prix Hitosubo-ten, puis, en 2007, le 5e Trophée photo des Arts visuels. Depuis 2018, il est rédacteur en chef de la revue Nippon Camera. Les éditions japonaises Roshin Books publient aujourd’hui sa nouvelle monographie: Subway Diary. L’œuvre de Murakami est indissociable de l’effondrement de la bulle économique japonaise au début des années 1990. Un sentiment de désespoir imprègne le pays pendant une période de récession connue sous le nom des “deux décennies perdues”. Une génération perdue de citadins erre alors dans un vaste océan appelé Tokyo, traversant le chaos, descendant dans les profondeurs de la société par les escaliers roulants du métro. Le photographe japonais a braqué son objectif sur les habitants de Tokyo pendant vingt ans, depuis l’époque où il était étudiant. Jamais il n’a oublié de trimballer son appareil photo lorsqu’il prenait le métro. Le clic de l’obturateur, pour Murakami, était comme écrire une page dans un journal intime, dont il ne feuilletterait plus jamais les pages. Pourtant, cet acte apparemment banal et sans intérêt est devenu le seul réconfort dans son quotidien. En 2018, Murakami est invité en résidence à l’atelier chataigne de Tokyo. Il profite de cette occasion pour revoir et organiser les clichés pris à Tokyo entre 1999 et 2019, et commence alors la production de Subway Diary. Préfacé par le célèbre photographe Daido Moriyama, l’ouvrage de 144 pages – publié dans une édition limitée à 800 exemplaires avec 6 couvertures différentes – est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Roshin Books.

Continue reading

CHARLES FREGER – CIMARRON

Publié par les éditions espagnoles Editorial RM, Cimarron est le troisième volet d’une série photographique entamée en 2013 par Charles Fréger consacrée aux mascarades. Après Wilder Mann (depuis 2010), dédié au continent européen, et Yokainoshima (2013-2015), localisé sur l’archipel nippon, Cimarron (2014-2018) s’ancre dans les territoires des Amériques. Dans un espace géographique s’étendant du sud des États-Unis au Brésil et comprenant quatorze pays, Charles Fréger dresse cette fois un inventaire, non exhaustif, des mascarades pratiquées principalement par les descendants d’esclaves africains, célébrant la mémoire de leurs pairs et leurs cultures singulières. « Cimarron » : le terme revêtu par la série désigne initialement dans le monde colonial hispanique l’esclave fugitif ; puis il donne naissance au terme « marron », évoquant après 1848, date de l’abolition de l’esclavage, la figure héroïque de l’homme résistant à l’oppression. Derrière la multitude de traditions masquées présentées, se meuvent les fantômes d’hommes et de femmes aspirant à la liberté. Au travers de ce corpus se déploient des mascarades dans lesquelles, entre masques, maquillages, costumes, parures et accessoires, s’entremêlent les cultures africaines, indigènes et coloniales, prises dans le vertige d’un mouvement syncrétique pluriséculaire. La mascarade est plus que jamais ici territoire de mise en regard d’une communauté par une autre, espace où l’on rejoue, où l’on réinvente le rapport à l’oppresseur soit pour le mimer, soit pour l’inverser, toujours pour le subvertir. Ce très bel ouvrage de 320 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Editorial RM, ainsi que sur Amazon.fr.

Continue reading

RAYMOND PETTIBON – HOMO AMERICANUS

Publié par les éditions David Zwirner à l’occasion de sa plus grande rétrospective européenne à la Falckenberg Collection (Deichtorhallen) de Hambourg (voir les photos du vernissage ici), Raymond Pettibon: Homo americanus présente plus de six cents œuvres de chaque partie de la carrière de l’artiste, dont la majorité n’a jamais été montrée auparavant. Philosophiquement profond, profondément littéraire et mordant dans sa satire, Raymond Pettibon est avant tout le dessinateur de sa génération, et l’un des artistes contemporains les plus importants d’Amérique. En abordant des sujets importants et futiles avec autant de goût et d’aisance, Pettibon sonde les profondeurs de la sexualité américaine, la politique, les sous-cultures, les mœurs et l’histoire intellectuelle à travers des thèmes allant de Shakespeare à Gumby, des surfeurs à la Bible, du baseball au romantisme allemand. Disposé thématiquement en trente-deux chapitres, ce catalogue unique retrace l’apparition et le développement des différents thèmes qui définissent l’œuvre de Pettibon. Les différentes sections sont abordées avec des extraits d’interviews menées auprès de l’artiste, et sont traitées dans une annexe détaillée par le conservateur Ulrich Loock. Ce catalogue est le premier à aborder le travail de l’artiste dans son ensemble. À travers les textes qui accompagnent les images, Pettibon guide les lecteurs à travers sa vision complexe et les méandres de son esprit; jamais condescendant, il invite les lecteurs à entrer plus profondément dans sa pensée sans sacrifier à la rigueur intellectuelle et le sens du mystère qui rend son travail si convaincant et stimulant. Le livre de 688 pages comprend un fac-similé complet de son premier livre, Captive Chains – pratiquement indisponible depuis des décennies – en plus de nombreux premiers dessins effectués avec son neveu, des pochettes de disques, des dépliants et des sections dédiées à des collages et des dessins des années 1980 à nos jours. Cette sélection sans pareil du travail de Raymond Pettibon est le volume ultime pour les novices comme les passionnés. L’ouvrage est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions David Zwirner ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading