Search Results for: levis

LEVIS X MEDICOM X CLOT

En été 2007, Levi’s et Medicom présentait leur nouveau projet commun qui invitait de nombreuses marques et artistes à réaliser t-shirts, be@rbrick et denim (voir ici). On apprend aujourd’hui que la marque d’Edison Chen, Clot, s’apprête aussi à sortir deux denims en collaboration avec les deux marques: Watermelon (men) et Strawberry (women). Les deux modèles sont riches de détails et sortiront dans les boutiques Juice de Hong Kong et sur Clotinc.com le 19 décembre prochain.

Continue reading

TAKASHI MURAKAMI X LEVIS FENOM DENIM

Pour célébrer la future exposition commune entre Takashi Murakami et Hiroshi Fujiwara à Tokyo le 31 octobre prochain, Hi & Lo, les deux artistes ont collaboré sur une paire de denim Levis Fenom. Plus d’information prochainement.

Continue reading

ATMOS X LEVIS

Atmos recollabore avec Levis pour un deuxième 503. Les coutures sur ce modèle sont rouges et noires. Disponible pour le moment chez Atmos Tokyo.

SUPREME X LEVI’S – F/W 2018 CAPSULE COLLECTION

Supreme collabore une fois de plus avec Levi’s sur une collection capsule. Pour cet automne, un Quilted Reversible Trucker Jacket et un Denim Coveralls sont proposés en trois coloris exclusifs. La collection sera disponible à partir du 1er novembre dans les boutiques US de la marque ainsi qu’à Londres, Paris et sur leur e-store, puis le 3 novembre au Japon.

Continue reading

JEAN-MICHEL BASQUIAT – BOOM FOR REAL

Du 21 septembre 2017 au 28 janvier 2018, la Barbican Art Gallery de Londres accueillait Boom For Real, la première grande rétrospective de Jean-Michel Basquiat sur le sol britannique. Cette dernière est articulée autour d’une centaine d’œuvres de l’artiste – dessins, collages, peintures, carnets -, mais aussi de nombreuses photographies, films, mélodies et autres archives rares qui ramènent le visiteur dans le New York de la fin des années 70. La ville est alors au bord de la faillite financière, la criminalité a doublé en dix ans, le nombre de viols a triplé. En 1978, son ami Al Diaz et lui tagguent les murs, portes et ascenseurs d’un espace urbain déliquescent, y apposent la première marque de fabrique de Basquiat: SAMO ©, comme Same Old Shit. Il a ensuite travaillé sur des collages, des photocopies, des cartes postales qu’il vend $1 aux visiteurs qui font la queue devant le MoMA, des performances et de la musique, avant d’être considéré comme l’un des peintres les plus importants de sa génération. Accompagnant cette formidable exposition, qui s’installe à partir du 16 février 2018 au musée Schirn Kunsthalle de Francfort, ce catalogue contient de très beaux essais qui replacent l’œuvre de Jean-Michel Basquiat dans un contexte historique artistique plus large et analysent sa carrière à travers le prisme de la performance. Six chapitres thématiques offrent de nouvelles recherches sur l’artiste, avec des essais du poète Christian Campbell sur SAMO ©; le conservateur Carlo McCormick sur New York et la scène New Wave; l’écrivain Glenn O’Brien sur la scène downtown; l’universitaire Jordana Moore Saggese sur la relation qu’entretenait Basquiat avec le cinéma et la télévision; et enfin un spécialiste de la musique, Francesco Martinelli, sur l’obsession de l’artiste pour le jazz. Cette nouvelle étude approfondie de la vie et de l’œuvre de Jean-Michel Basquiat comprend également des documents d’archives rares et de nombreuses photographies aux légendes détaillées, démontrant que son héritage demeure plus puissant et pertinent que jamais. Publié par les éditions britanniques Prestel, ce très bel ouvrage de 296 pages est maintenant disponible sur Amazon.com.

Continue reading

ALEX DA CORTE – A MAN FULL OF TROUBLE

À l’occasion de la récente exposition A Man Full of Trouble d’Alex Da Corte à la galerie new-yorkaise Maccarone, les éditions Karma publient un très bel ouvrage de photographies réalisées par l’artiste de Philadelphie. Cette nouvelle publication tire son nom de la taverne de la période pré-révolutionnaire américaine qui se trouve au cœur du quartier historique de Philadelphie. En utilisant une fosse archéologique située près de cette taverne comme source d’inspiration, Da Corte présente le monde à l’intérieur d’un tel portail: un lieu où les mémoires, les objets, le passé et le présent s’agrègent et se reconstituent. L’artiste américain joue sur les codes de l’esthétique artificielle et superficielle du commerce et de la publicité. Ses œuvres s’appuient également sur ses souvenirs et sa propre vie, tout en interrogeant la capacité de l’art à garder toute sa puissance hors du contexte initial pour lequel il a été pensé. À travers le traitement par l’artiste des divers objets présentés tels de véritables natures mortes populaires, le lecteur est absorbé dans un territoire où les notions de matérialité, de propriété et de souvenir se brouillent. Par ses photographies et ses installations à l’imagerie pop, abondant d’objets de consommation et empruntant au langage télévisuel, Alex Da Corte joue sur notre psyché et nos désirs. Le livre de 338 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions américaines Karma, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

ALEX WEBB – LA CALLE

À l’occasion de l’exposition itinérante (New York, Tuscon, Ohio) consacrée à la série sur le Mexique du photographe californien Alex Webb entre septembre 2016 et mars 2017, les éditions Aperture en partenariat avec Televisa Foundation publient un superbe catalogue: La Calle. Durant trente années, ce photographe de l’agence Magnum a livré un travail à la fois percutant et subtil, dominé par une véritable obsession de la couleur. Entre reportage et documentaire, la série La Calle rassemble un florilège de plus de 30 ans d’images prises par Alex Webb dans les rues du Mexique entre 1975 et 2007, avec un point de vue tantôt ironique tantôt intime sur les habitants de ce grand pays. Que ce soit en noir et blanc ou en couleur, les compositions multicouches et complexes de Webb abordent de nombreux genres. La capacité du photographe à condenser les gestuelles, la lumière et les tensions culturelles dans des cadres uniques et séduisants lui permet de réaliser des images évocatrices qui transmettent un sentiment de mystère, d’ironie et d’humour. Après un premier voyage au milieu des années 1970, Webb revint fréquemment au Mexique, travaillant sans relâche sur la frontière entre les États-Unis et le Mexique et dans le sud du pays, tout au long des années 1980 et 1990, inspiré par ce que le poète Octavio Paz appelle le mexicanisme (mouvement artistique et culturel dont l’objectif est de mettre en avant et de remettre à l’honneur les racines précolombiennes dont son issus les mexicains). La Calle est une véritable célébration de la rue mexicaine comme baromètre sociopolitique, bien que celle-ci ait subi une transformation importante depuis les premiers voyages de Webb dans le pays. Dans ce théâtre absurde du quotidien, ce grand virtuose de la photographie couleur réalise certains de ces plus beaux clichés. L’ouvrage de 176 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Aperture ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading