Search Results for: levis

LEVIS X MEDICOM X CLOT

En été 2007, Levi’s et Medicom présentait leur nouveau projet commun qui invitait de nombreuses marques et artistes à réaliser t-shirts, be@rbrick et denim (voir ici). On apprend aujourd’hui que la marque d’Edison Chen, Clot, s’apprête aussi à sortir deux denims en collaboration avec les deux marques: Watermelon (men) et Strawberry (women). Les deux modèles sont riches de détails et sortiront dans les boutiques Juice de Hong Kong et sur Clotinc.com le 19 décembre prochain.

Continue reading

TAKASHI MURAKAMI X LEVIS FENOM DENIM

Pour célébrer la future exposition commune entre Takashi Murakami et Hiroshi Fujiwara à Tokyo le 31 octobre prochain, Hi & Lo, les deux artistes ont collaboré sur une paire de denim Levis Fenom. Plus d’information prochainement.

Continue reading

ATMOS X LEVIS

Atmos recollabore avec Levis pour un deuxième 503. Les coutures sur ce modèle sont rouges et noires. Disponible pour le moment chez Atmos Tokyo.

SUSAN KANDEL – AT HOME

Les éditions britanniques Stanley / Barker publient le nouvel ouvrage de la photographe américaine Susan Kandel, intitulé At Home. Durant une dizaine d’années, elle a photographié plusieurs familles vivant dans le Massachusetts, aux Etats-Unis, et découvert une multitude d’univers. Au fil de son projet, elle sera frappée par l’immense variété de leurs histoires, qu’elles proviennent de familles nombreuses ou monoparentales. « J’ai découvert que chaque foyer était un univers à part entière », écrit-elle dans l’introduction du livre. « Chaque foyer racontait une histoire, ou des suggestions d’histoires. » Parmi les photos du livre, on en trouve d’ailleurs de sa propre famille, notamment un cliché de sa nièce, en habits de communiante, qui regarde la télévision. Le projet démarre en octobre 1979. Susan Kandel photographie alors des familles venues apercevoir le Pape Jean-Paul II à l’occasion de la messe qu’il célèbre au parc Boston Common. Elle y rencontre deux femmes avec cinq enfants. Celles-ci l’invitent spontanément à leur rendre visite chez elles, pour photographier d’autres enfants, plus jeunes, qu’elles n’ont pas amenés avec elles. Susan Kandel accepte avec plaisir, puis part en quête d’autres familles dans le quartier. Elle les approche dans les magasins ou les bowlings, et leur propose de leur donner les photos réalisées si elles acceptent de lui ouvrir leurs portes. Le livre de 112 pages, qui dépeint la vie de famille dans toute sa splendeur désordonnée, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker.

Continue reading

DINO KUZNIK – 005

Pour son cinquième ouvrage consacré au travail de jeunes photographes émergents, en collaboration avec la galerie Open Doors, les éditions Setanta Books présentent l’oeuvre de Dino Kužnik. Installé à New York et originaire de Slovénie, Kužnik utilise la photographie comme moyen d’immortaliser des scènes esthétiquement uniques, qui mettent en valeur la composition et la couleur. L’un des facteurs clés de son oeuvre personnelle est la solitude, qui reflète un état d’esprit paisible – qu’il ne peut atteindre qu’après une immersion totale dans l’environnement dans lequel il travaille. Après sept ans d’expérience en tant que photographe de presse, retoucheur et graphiste, il se concentre aujourd’hui sur l’expansion de son travail personnel et de ses projets commerciaux, notamment les portraits artistiques, la photographie automobile, les paysages, la mode et les documentaires. “La motivation derrière la majorité de mes sujets trouve son origine dans l’occidentalisation de mon pays natal dans les années 1990”, explique le photographe au sujet de l’ouvrage 005. “À cette époque, l’objectif était d’oublier le passé socialiste de la Slovénie et de faire du capitalisme une success story. Ayant grandi avec l’imagerie et les valeurs américaines à la télévision, dans la musique et dans la presse, l’esprit américain était véhiculé par des symboles bien établis. Il en est résulté une attirance pour le symbolisme américain, que j’ai commencé à incorporer dans mon travail photographique lorsque j’ai déménagé dans le soi-disant “pays de la liberté”. Le rêve s’est réalisé, mais les réalités étaient bien différentes de celles qui m’étaient présentées lorsque j’étais enfant.” Le livre de 48 pages, publié dans une édition limitée à 350 exemplaires, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Setanta Books. Une version exclusive du livre proposée avec une photographie signée est également disponible ici.

Continue reading

MIHAI BARABANCEA – FALLING ON BLADES

Mihai Barabancea est un jeune photographe de Bucarest, où il vit et travaille. Membre de l’un des premiers groupes de graffeurs en Roumanie à la fin des années 1990, il fait notamment sensation lors d’un passage télévisé sur le sujet. En 2018, il remporte le prix Gomma pour sa série Overriding Sequence. Dans Falling On Blades, son nouvel ouvrage publié par les éditions suisses Edition Patrick Frey, Mihai Barabancea photographie le monde interlope des rues de Roumanie et de Moldavie post-soviétiques : des portraits et des scènes du quotidien qui oscillent entre violence, cruauté et poésie vive. Barabancea utilise l’appareil photo comme un outil pour interagir avec ses sujets. Mais au lieu de mettre en scène des portraits pittoresques, il se concentre sur des moments d’impitoyable brutalité et de poignante intensité. Il explique: “Je cherche à m’adapter aux circonstances, chez mes sujets : gitans, mendiants, escrocs, vagabonds, outsiders, escrocs, bricoleurs et divers personnages louches en Roumanie et en Moldavie. Mon but n’est pas d’exploiter la Roumanie postcommuniste à problèmes à des fins de voyeurisme. Je ne suis pas un observateur indifférent, mais un observateur qui s’efforce de donner à ces personnes la liberté dont elles ont besoin pour se représenter à la caméra – et d’apporter les changements nécessaires pour elles-mêmes dans les stéréotypes sociaux qui leur sont encore attribués”. Le livre de 288 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Edition Patrick Frey.

Continue reading

DAVID GODLIS – GODLIS STREETS

Reconnu internationalement pour avoir photographié la naissance du punk rock à New York dans les années 70, David Godlis présente aujourd’hui son nouveau livre, Godlis Streets, publié par les éditions britanniques Reel Art Press. Lorsqu’il est dans la rue, muni de son appareil photo, le photographe américain (né en 1951) se décrit à la fois comme “un flingueur et un guitariste”. Depuis qu’il a acheté son premier appareil photo 35 mm en 1970, Godlis s’est donné pour mission de saisir le monde sur pellicule tel qu’il lui apparaît dans la réalité. En plus d’avoir photographié les premiers concerts de Blondie, Television, des Ramones, Richard Hell, Suicide, des Talking Heads, Dead Boys, Patti Smith et plein d’autres dans et devant le club légendaire de New York, CBGB, David Godlis aimait également photographié la rue. Depuis plus de 40 ans, sa pratique consiste ainsi à se promener dans les rues de New York et à photographier tout ce qui attire son attention : les clients des restaurants de minuit, les flâneurs, les banlieusards en route vers la station de métro la plus proche… Avec un sens aigu de l’humour et du pathétique, Godlis présente les événements de la vie quotidienne d’une manière véritablement saisissante. Cette publication présente les meilleures clichés de rue de Godlis réalisés dans les années 1970 et 1980, dans un hommage succinct au New York d’antan. Ses photographies de cette époque capturent des moments de mondanité, d’humour et de pathos. Son don pour l’observation aiguë et le cadrage impeccable rendent ces images uniques. Le livre de 128 pages contient un essai introductif écrit par le critique culturel Luc Sante et se termine par une postface signée par le cofondateur et guitariste de Blondie, Chris Stein. Godlis Streets est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Reel Art Press, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading