Search Results for: v1

JOHN COPELAND – WOLVES WAIT AT YOUR DOOR @ V1 GALLERY – COPENHAGEN

La V1 Gallery de Copenhague accueille depuis le weekend dernier l’artiste new-yorkais John Copeland pour sa nouvelle exposition personnelle intitulée Wolves Wait At Your Door. 13 nouvelles toiles et 16 dessins sur papier y sont présentés. Ses œuvres aux compositions complexes oscillent entre figuration et abstraction. Jusqu’au 7 mai. (all images: courtesy of V1 Gallery & John Copeland – Photos by Jan Søndergaard)

Continue reading

V1 GALLERY – 13 EXHIBITION

La galerie de Copenhague V1 Gallery célèbre son 13ème anniversaire et organise à cette occasion une exposition rétrospective regroupant 13 toiles de 13 artistes avec lesquels elle collabore. On y découvre des œuvres récentes d’Eddie Martinez, Geoff McFetridge, HuskMitNavn, Jenny Holzer, John Copeland, Misaki Kawai, Søren Behncke, Richard Colman, Sara-Vide Ericson, Todd James, Thomas Øvlisen, Troels Carlsen et Wes Lang. Jusqu’au 9 janvier 2016.

Continue reading

RICHARD COLMAN – NOISE @ V1 GALLERY – COPENHAGEN – OPENING

La galerie V1 de Copenhague accueille depuis la semaine dernière la nouvelle exposition personnelle de Richard Colman intitulée Noise. L’artiste américain y présente une série de 18 nouvelles toiles aux couleurs vives et au style novateur, où la géométrie surréaliste se mêle au chaos général: une réponse et un remède au bruit constant qui nous entoure. Jusqu’au 15 mars 2014.

Continue reading

THE NEW YORKERS @ V1 GALLERY – COPENHAGEN

La galerie de Copenhague V1 Gallery accueille depuis hier soir l’exposition commune, The New Yorkers, organisée par Todd James et Mikkel Gronnebaek. La liste des artistes new-yorkais est prestigieuse: Jenny Holzer, KAWS, Francine Spiegel, Rammellzee, Dash Snow, Barbara Kruger, Joe Bradley, Jose Parla, Katherine Bernhardt, Futura, John Copeland, Ryan McGinness, Stephen Powers, Erik Foss, Doug James, Brian DeGraw, Agathe Snow, Peter Saul, Kostas Seremetis, Ryan Wallace, Takeshi Murata, Peter Sutherland, Daze, Erik Parker Timothy Walkiewicz, Bill McMullen, Sue Kwon, Andy Dolan, Noah McDonough, Greg Lamarche, Devin Flynn, Aurel Schmidt, Peter Beste, Richard Kern, Sarah Braman, Todd James et Brian Montuori. Jusqu’au 22 juin.

Continue reading

GEOFF MCFETRIDGE – COMING BACK IS HALF THE TRIP

L’œuvre de Geoff McFetridge porte sur la condition humaine. Il aborde l’existence et la sémiotique dans une perspective curieuse, pragmatique, poétique et personnelle. Ses peintures, dessins et sculptures tournent souvent (littéralement) autour de thèmes tels que le commencement et la fin, la relation et la compréhension, la perception, le transcendantal et l’inconscient. Mais dans le travail de l’artiste originaire de Calgary, ces thèmes humains courants sont explorés avec la légèreté d’un vocabulaire graphique intuitif. Complexe et dense tout en étant tout aussi fragile et épars, le langage visuel de McFetridge ressemble à la fois à de la danse et à de l’alpinisme : lourd en préparation, léger en exécution. Coming Back Is Half The Trip se compose d’une série de travaux préparatoires pour peintures et sculptures présentées dans sa quatrième exposition personnelle avec V1 Gallery / Eighteen à Copenhague, du 27 octobre au 24 novembre 2018. Le livre, publié par les éditions suisses Nieves à l’occasion de l’exposition, propose de nouvelles approches de la cognition. Geoff McFetridge s’aventure aux frontières du sens, nous entraînant avec lui dans un voyage que nous pouvons ressentir, mais qu’il est plus difficile de verbaliser. Un état d’esprit méditatif, empreint d’empathie, où nous sommes connectés au-delà du temps et des mots, en reconnaissance de notre existence complexe. Publié en décembre dernier, ce très beau livre de 112 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Nieves.

Continue reading

DANNY FOX – A CUT ABOVE THE EYE

Danny Fox est un artiste autodidacte né dans la ville portuaire de St.Ives dans les Cornouailles (Angleterre). Bien qu’ayant quitté la ville il y a plusieurs années pour s’installer à Los Angeles, les origines cornouaillaises de Fox restent présentes dans son travail. La représentation de ses personnages est influencée par une variété de sources allant des publicités de whisky écossais d’époque à la peinture post-impressionniste en passant par la portraiture de la British East India Company. Dans sa peinture, l’artiste explore les profondeurs de la figuration, distillant ses personnages et son iconographie à travers un processus de création rigoureux. Chaque composition devient une histoire en soi à travers une pratique picturale qui enfouit les premières étapes de la surface de la toile et l’imagerie qui en résulte sous les couches d’acrylique. Par sa technique picturale et sa dialectique de symboles et d’icônes chargés, Fox développe ses personnages et leurs histoires pour illustrer ses critiques et ses célébrations des différents moments qui les ont marqués. Fox s’appuie sur un style de peinture brut et non-filtré qui attire l’attention sur l’acte même de création. Dans différentes œuvres le peintre se tourne vers les icônes victoriennes — à savoir David Livingstone et les lithographies du fils prodigue des frères Kellogg, célèbres lithographes américains du XIXe siècle — créées au travers d’instantanés de son environnement immédiat. Ces histoires célèbres de voyageurs sont reprises dans le présent, de manière à la fois métaphorique et figurative, Fox les peignant à travers des portraits bruts et courageux qui sont sa signature. « Ce sont des thèmes classiques, explique Danny Fox. Le classique est intemporel, toujours pertinent, il représente toujours ce que signifie vraiment être humain. La boxe est utilisée comme une métaphore dans la peinture et l’écriture. Il en va de même pour les chevaux, les femmes, ou même les fleurs. Les vieux thèmes n’ont de cesse de me ramener dans le passé – l’Empire, la guerre, le Nil, les pieds de David Livingstone… » Publiée par V1 Gallery, cette nouvelle monographie intitulée A Cut Above the Eye documente le travail de Danny Fox de 2011 à 2018. L’écrivain William Pym y propose un texte explorant le sens du vide dans les œuvres de Fox, tandis que les artistes Henry Taylor et Rose Wylie entament un dialogue avec le peintre sur son approche de l’art et de la vie. Édité à 1000 exemplaires, ce très beau livre de 280 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne de V1 Gallery. (Credit: Studio Claus Due)

Continue reading

PETER FUNCH – 42ND AND VANDERBILT

De 2007 à 2016, le photographe danois Peter Funch (représenté par V1 Gallery) s’est posté au coin de la 42ème rue et de l’avenue Vanderbilt à New York, entre 8h30 et 9h30 en prenant des photos des passants qui se rendent, pour la plupart, sur leur lieu de travail. Parfois, les poses, attitudes et vêtements sont si semblables que sur les images présentées deux par deux, on pourrait jouer au jeu des sept différences. Elles semblent prises à cinq minutes d’écart, alors que des mois, parfois des années, les séparent. Cet impressionnant travail d’édition du photographe, à la fois intuitive et scientifique, dévoile des schémas humains et des maniérismes qui passeraient normalement inaperçus à la première lecture, et qui deviennent des méditations sur le temps, la mortalité, l’espace public et privé, l’économie et notre moi intérieur. Un méticuleux travail que l’écrivain Douglas Copland, qui a signé la préface de 42nd and Vanderbilt, l’ouvrage publié par les éditions californienne TBW Books, qualifie de «surveillance plus douce et plus gentille.» Se considérant à la fois documentariste, voyeur et flâneur, le photographe explique quant à lui: «Je ne vois pas cela comme un processus restreint, mais plutôt comme une manière très simplifiée de documenter un rituel. L’idée est qu’il est plus facile de comparer deux images plutôt que dix, et en même temps que peut-on lire sur deux images au lieu d’une seule? Le temps et la répétition deviennent évidents.» Le fait que nos propres tendances inconnues, ainsi que les rythmes et les habitants de notre écosystème environnant, puissent perdurer et se répéter sur le même parcours défini des milliers de fois, s’apparente presque à une performance artistique, et est une véritable révélation pour Peter Funch. Le livre de 160 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions TBW Books.

Continue reading

WES LANG – BLUE DREAM – COPENHAGEN – OPENING

La galerie V1 de Copenhague accueille depuis la semaine dernière la nouvelle exposition personnelle de Wes Lang, intitulée Blue Dream. L’artiste new-yorkais y présente de nouvelles toiles et de nouveaux dessins inspirés par le tatouage et la culture de la moto, sur le thème des Amérindiens, des femmes et de la mort. Jusqu’au 1er juin 2013.

Continue reading