Search Results for: human made

HUMAN MADE – F/W 2011 TEE COLLECTION

Les premières pièces de la nouvelle collection Fall/Winter 2011 de Human Made (voir le lookbook ici) – nouveau projet de Nigo et Sk8thing – viennent juste de sortir. Voici la ligne de tee-shirts du label pour cet hiver. Chaque pièce est réalisée en coton japonais et s’inspire du graphisme américain des années 50. Disponible dès aujourd’hui chez End Clothing.

Continue reading

HUMAN MADE – F/W 2011 COLLECTION LOOKBOOK

Human Made, la marque fondée l’année dernière par Nigo et Sk8thing, présente aujourd’hui sa nouvelle collection Fall/Winter 2011, la plus aboutie à ce jour. Le label japonais continue de puiser son inspiration dans le workwear vintage américain cher à ses deux fondateurs. C’est une fois de plus Nigo lui-même qui passe devant l’objectif pour l’occasion.

Continue reading

SELF EDGE – BLACK FRIDAY 2017 SALE

La boutique américaine Self Edge vient de débuter sa période de soldes Black Friday, avec 16% de réduction sur l’ensemble de sa boutique en ligne, jusqu’à lundi prochain.  De nombreuses marques sont disponibles telles qu’Iron Heart, 3sixteen, Lady White, Good Art, Mister Freedom, Monitaly, Studio D’Artisan, Flat Head, Strike Gold, Nine Lives, Sugar Cane, Buzz Rickson, Human Made, Masahiro Maruyama, Merz b. Schwanen, Stevenson, etc.

ATELIER BY NIGO BOOK

Atelier by Nigo est un nouvel ouvrage réalisé par le mythique fondateur et designer de la marque A Bathing Ape et Human Made. Le livre de 192 pages se présente comme un guide des différentes collections de Nigo et ce à travers ses propres photographies. Il est disponible online en exclusivité chez End Clothing.

Continue reading

MICHAEL WOLF – HONG KONG COAT HANGERS

Michael Wolf photographie les mégapoles. Deux fois vainqueur du World Press Photo, il a notamment connu un grand succès pour ses clichés oppressant de façades de gigantesques immeubles résidentiels en Asie. Depuis 2013, le photographe allemand met en lumière – à travers une série de neuf ouvrages – un pan essentiel de son œuvre à savoir : son exploration menée depuis plus de quinze ans dans les rues de Hong Kong, ville où il a élu domicile. Aux grandes artères et ses architectures rutilantes, il préfère les petites ruelles et arrière-cours, et leurs constructions empiriques. Dans la lignée d’un Walker Evans qui a œuvré avec constance et tendresse pour la reconnaissance des formes vernaculaires, Michael Wolf s’attache à dresser minutieusement une cartographie souterraine de la ville, relevant quotidiennement ces petits arrangements informels qu’un regard attentif découvre aux détours des back alleys. Retournant parfois jusqu’à vingt fois sur le même lieu, le photographe pointe ces formes innocemment sculpturales, et dessine le visage d’une ville au travers de ses usages, car toujours derrière ces ready mades colorés se devine le geste d’un travailleur, d’un habitant, qui parvient à faire sien un territoire de béton, d’acier et de verre. Faisant se côtoyer façades monumentales et bouts de ficelle, ce corpus file la trame d’une ville où ingéniosité et poésie s’entremêlent. Pour ce huitième volume publié par les éditions allemandes Peperoni Books, le photographe présente une série de clichés de cintres installés par les locaux dans les ruelles de la ville. Si ces derniers paraissent à priori sans intérêt, leurs dispositions improbables en cascade, leurs formes disproportionnées et leurs emplacements surréalistes sont à la fois drôles et poétiques, et dévoilent un instant d’humanité dans cette urbanité galopante. Hong Kong Coat Hangers est maintenant disponible sur Amazon.com.

Continue reading

MICHAEL WOLF – HONG KONG RUBBER BOOTS AND SHOES

Michael Wolf photographie les mégapoles. Deux fois vainqueur du World Press Photo, il a notamment connu un grand succès pour ses clichés oppressant de façades de gigantesques immeubles résidentiels en Asie. Depuis 2013, le photographe allemand met en lumière – à travers une série de neuf ouvrages – un pan essentiel de son œuvre à savoir : son exploration menée depuis plus de quinze ans dans les rues de Hong Kong, ville où il a élu domicile. Aux grandes artères et ses architectures rutilantes, il préfère les petites ruelles et arrière-cours, et leurs constructions empiriques. Dans la lignée d’un Walker Evans qui a œuvré avec constance et tendresse pour la reconnaissance des formes vernaculaires, Michael Wolf s’attache à dresser minutieusement une cartographie souterraine de la ville, relevant quotidiennement ces petits arrangements informels qu’un regard attentif découvre aux détours des back alleys. Retournant parfois jusqu’à vingt fois sur le même lieu, le photographe pointe ces formes innocemment sculpturales, et dessine le visage d’une ville au travers de ses usages, car toujours derrière ces ready mades colorés se devine le geste d’un travailleur, d’un habitant, qui parvient à faire sien un territoire de béton, d’acier et de verre. Faisant se côtoyer façades monumentales et bouts de ficelle, ce corpus file la trame d’une ville où ingéniosité et poésie s’entremêlent. Pour ce septième volume publié par les éditions allemandes Peperoni Books, le photographe présente une série de clichés de chaussures et bottes en caoutchouc. Si ces dernières paraissent à priori sans intérêt, leur disposition sur des cintres, sur des cordes à linges à coté de poissons, accrochées à des tuyaux, ou encore posées sur des rebords de fenêtres est à la fois drôle et poétique, et dévoile un instant d’humanité dans cette urbanité galopante. Hong Kong Rubber Boots and Shoes est maintenant disponible sur Amazon.com.

Continue reading