Search Results for: naissance

MARK COHEN – FRAME

Mark Cohen est le photographe de rue par excellence. Né en Pennsylvanie en 1943, ce dernier utilise depuis les années 60 une approche agressive dans laquelle il se rapproche au plus près des passants, appareil photo dans la main, flash dans l’autre, et prend son cliché avant qu’ils ne soient conscients d’être photographié. Ses images, d’apparence austère, sont prises dans les rues de Wilkes-Barre et d’autres villes de la classe ouvrière de Pennsylvanie. Elles capturent des moments, des gestes, et des émotions qui, parce qu’ils pourraient être invisibles aux sensibilités des autres, témoignent de la perception innée supérieure de Cohen, son don visuel à la fois précis, intelligent et subtil. Son œuvre a reçu une reconnaissance précoce, avec une exposition personnelle au Musée d’Art Moderne de la ville de New York dès 1973, alors qu’il n’avait que trente ans. Les critiques à son égard n’ont depuis cessé d’être élogieuses. Aujourd’hui, le travail de Cohen est exposé dans plus de trente collections internationales de premier plan, allant du Metropolitan Museum à New York au Metropolitan Museum of Photography de Tokyo. Publié par University of Texas Press, Frame est la première rétrospective de la carrière de Mark Cohen. L’ouvrage de 304 pages présente plus de deux cent cinquante images, dont une centaine qui n’ont jamais été publiées auparavant. On y découvre des clichés pris en Espagne, en Irlande, en Angleterre, en Italie et au Mexique, sans oublier son pays natal, les États-Unis. Le livre met en valeur à la fois la photographie en noir et blanc pour laquelle Mark Cohen est le plus connu, et ses incursions occasionnelles en couleur. C’est le photographe lui-même qui a réalisé la disposition des images. Leur rythme et leurs juxtapositions parfois surprenantes révèlent une éloquence et une profondeur artistique qui surpassent ses publications précédentes. Conservatrice et historienne d’art, Jane Livingston, qui a connu Cohen tout au long de sa carrière, offre une introduction qui place son travail dans la tradition de la photographie de rue, tout en célébrant les qualités insaisissables qui le distinguent de tous les autres adeptes du genre. Frame est maintenant disponible en ligne sur le site d’University of Texas Press ainsi que sur Amazon.fr et Amazon.com.

Continue reading

MARY ELLEN MARK – TINY STREETWISE REVISITED

La photographe Mary Ellen Mark est décédée à New York le 25 mai 2015 à l’âge de 75 ans. Connue pour ses reportages aux États-Unis et ses portraits humanistes publiés dans LIFE, Harpers, le New York Times ouVanity Fair, elle fût également membre de l’agence Magnum dès la fin des années 70. Elle est reconnue dans le monde entier pour ses photographies de tournage aussi bien que pour ses séries documentaires ; elle a réussi à marier ces deux pratiques sans compromettre sa signature visuelle. En tant que photographe de plateau, elle a à son actif plus d’une cinquantaine de films, dont Tootsie, Vol au-dessus d’un nid de coucouApocalypse Now et le Satyricon de Fellini. Une de ses œuvres la plus remarquée reste Streetwise. Ce projet, dirigé par son mari le réalisateur Martin Bell, est consacré aux enfants des rues de Seattle. Il donnera lieu à un film documentaire, sorti en 1984, et à une série de clichés, dévoilés en 1988 dans un livre éponyme poignant sur un groupe de jeunes désœuvrés qui font leur vie dans les rues de Seattle comme proxénètes, prostituées, mendiants ou petits dealers. Streetwise a révélé plusieurs enfants inoubliables, dont la jeune Tiny qui rêvait d’une ferme de chevaux, de diamants, de fourrures et d’un enfant. Profondément humaniste, la photographe américaine a toujours tourné son appareil vers les exclus et les marginaux avec beaucoup de compassion et une grande proximité. Tiny Streetwise Revisited reprend la célèbre série sur la vie de Tiny Blackwell, prostituée avec qui elle fit connaissance alors qu’elle n’avait que treize ans. Cette édition revisitée de l’ouvrage est une version considérablement étoffée en comparaison avec la monographie originelle, présentant l’œuvre emblématique de la première édition accompagnée de nouveaux portraits intimes et actuels consacrés à Tiny, dont la plupart sont inédits. Chaque image est accompagnée d’une légende et parfois du commentaire d’un des protagonistes. Publié par Aperture le 27 octobre 2015, l’ouvrage de 176 pages est maintenant disponible sur le site de l’éditeur ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

MAGNUM PHOTOS SQUARE PRINT SALES – UP CLOSE & PERSONAL

Du 9 au 13 novembre, l’agence Magnum Photos propose une nouvelle Magnum Square Print Sale, intitulée Up Close & Personal, autour du thème de l’intimité. Une invitation à réfléchir sur ce que représente l’acte de photographier: que l’on documente de très près des histoires humaines, ou que l’objectif se tourne vers l’intimité domestique ou celle des corps, quel est le rôle de l’intimité dans la photographie et ses vérités? Qu’est ce que l’intimité? Est-ce un état émotif, intellectuel ou physique? Comment est-ce que l’intimité fait partie du travail du photographe? Où commencent et finissent le privé et le public? Autant de questions que se sont posées les photographes de l’agence Magnum, dont la somme des points de vue a donné naissance à une collection inédite de photographies. Ces images sont disponibles en ligne au prix unitaire de 100$ par tirage dédicacé (format 15,2cm x 15,2cm) et pour seulement 5 jours.

JACKSON POLLOCK – BLIND SPOTS

L’institution britannique Tate vient de publier Blind Spots, le catalogue de l’exposition itinérante de Jackson Pollock, d’abord présentée à la Tate Liverpool du 30 juin au 18 octobre 2015, puis prochainement au Dallas Museum of Art, du 20 novembre 2015 au 20 mars 2016. Jackson Pollock est l’un des artistes américains les plus influents du XXe siècle. C’est aussi l’un des plus provocateurs. Il est l’un des pionniers de l’action painting, un processus qui l’a amené à verser de la peinture au goutte-à-goutte sur des toiles posées sur le plancher de son studio. L’ouvrage explore le versant noir de la peinture de l’artiste américain, à travers une très large sélection d’œuvres réalisée entre 1951 et 1953. Les toiles de sa période Black Pourings révèlent un changement de direction avec un retour à la figuration et l’ouverture de nouvelles perspectives dans la carrière de l’artiste. Jackson Pollock – Blind Spots explore ce corps immensément riche et relativement méconnu de l’œuvre de Pollock, mais qui eu son importance et devint en quelque sorte, sa signature. Ce livre offre au lecteur un voyage visuel à travers cette pratique originale de l’artiste, avec une sélection de toiles qui fournissent de nouvelles connaissances sur la contribution et l’influence de cet artiste majeur de l’après-guerre. « Quand je suis dans mon tableau, je ne suis pas conscient de ce que je fais. C’est seulement après une espèce de temps de prise de connaissance que je vois ce que j’ai voulu faire. Je n’ai pas peur d’effectuer des changements, de détruire l’image, etc., parce qu’un tableau a sa vie propre. J’essaie de la laisser émerger. C’est seulement quand je perds le contact avec le tableau que le résultat est chaotique. Autrement, il y a harmonie totale, échange facile, et le tableau est réussi. » Le livre est maintenant disponible online chez Tate.org.uk ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

JOSEF KOUDELKA @ FUNDACION MAPFRE MADRID – OPENING

La Fundación MAPFRE de Madrid présente depuis le weekend dernier l’exposition rétrospective la plus complète jusqu’à ce jour consacrée au photographe tchèque, naturalisé français, Josef Koudelka (1934), membre depuis plus de quarante ans de l’agence Magnum. Ingénieur de profession, Koudelka, qui commence sa carrière de photographe vers le milieu des années soixante, est l’un des auteurs les plus influents de sa génération. Son œuvre, à mi-chemin entre la photographie artistique et le reportage, fait aujourd’hui de Josef Koudelka une légende vivante. Parmi les récompenses prestigieuses qu’il a reçues en reconnaissance de son travail, mentionnons le Grand Prix national de la photographie (1989), le Grand Prix Henri Cartier-Bresson (1991), et l’International Award in Photography de la Hasselblad Foundation (1992). Cette exposition retrace l’ensemble de son parcours, qui s’étend sur plus de cinq décennies. Le choix s’est porté sur plus de 150 oeuvres englobant ses premiers projets expérimentaux, réalisés vers la fin des années cinquante et pendant les années soixante, ainsi que ses séries historiques Gitans, Invasion et Exils, jusqu’à ses grands paysages panoramiques des dernières années. L’exposition comprend également de nombreux travaux documentaires, dont la plupart sont inédits (maquettes, brochures, revues de l’époque, entre autres), lesquels permettent d’approfondir la connaissance de l’oeuvre et du processus créatif de l’auteur. Nationalité Incertaine, le titre de l’exposition, décrit tant le sentiment d’absence d’un lieu à soi, la sensation de déracinement, si présente dans son œuvre depuis son exil de Tchécoslovaquie après l’Invasion de Prague, que son inlassable intérêt pour les territoires en conflit. Jusqu’au 28 novembre 2015.

Continue reading

MIKE BRODIE – TONES OF DIRT AND BONE

Après l’énorme succès de sa première monographie publiée en 2013, A Period of Juvenile Prosperity, le photographe américain Mike Brodie revient avec un nouvel ouvrage intitulé Tones of Dirt and Bone. Ce dernier se compose de clichés réalisés à travers les États-Unis entre 2004 et 2006. Le photographe autodidacte réalise l’ensemble de ses prises de vue avec un Polaroid SX-70 qu’il trouva à l’arrière d’une voiture abandonnée, ce qui lui a rapidement valu le surnom de Polaroid Kidd. Le livre de 84 pages présente une sélection de paysages évocateurs et de portraits bouleversants, à la fois mélancoliques et troublants. Loin du rêve américain, Mike Brodie présente une toute autre réalité où la pauvreté et l’isolement sévissent de plein fouet. L’utilisation de la fameuse pellicule Time Zero offre un aspect encore plus mystérieux et poétique à l’ensemble de son travail. Dans les toutes dernières pages du livre, Brodie revient avec nostalgie sur son enfance et offre un constat lucide sur sa vie. Malgré la reconnaissance internationale et le succès incontesté de son œuvre en galerie, il décide en 2008 d’arrêter définitivement la photographie. Il se consacre désormais à sa grande passion: la mécanique ferroviaire à Oakland, en Californie. Tones of Dirt and Bones est donc probablement son tout dernier livre. Publié par Twin Palms Publishers dans une première édition limitée à 3000 exemplaires, le livre est dès maintenant disponible sur Amazon.fr et Amazon.com.

Continue reading

TRUE FIT – A COLLECTED HISTORY OF DENIM

True Fit – A Collected History of Denim retrace l’histoire de la genèse et l’évolution du jean, vêtement universel et increvable, pantalon du travailleur devenu icône de la contre-culture. Le livre présente la naissance du vêtement au milieu des années 1870 et suit sa métamorphose sur une centaine d’années. Le récit de l’histoire du jean révèle que ce vêtement constitue une partie intégrante du patrimoine américain. L’auteur de ce nouvel ouvrage, Viktor Fredbäck, est un collectionneur de denim suédois qui s’est rendu dans d’anciennes mines d’argent dans le désert du Nevada, dans l’espoir de déterrer des jeans historiques des années 1800. L’histoire de sa passion est retranscrite dans le livre et l’on découvre comment chacune des pièces retrouvées dans le cœur des mines s’inscrit dans un grand puzzle historique. À travers ce livre, Fredbäck dévoile pour la première fois sa collection unique au monde. Jamais auparavant les jeans vintage n’avaient été présentés de cette manière: les photographies des modèles dans leur milieu d’origine et en situation d’époque leur redonnent une nouvelle vie. True Fit présente enfin une série de récits de vie passionnants qui accompagnent la description des vêtements à travers les décennies. On y découvre le mineur, l’entrepreneur, le clown de rodéo, le marin et beaucoup d’autres qui prêtent leur voix et leur histoire à leur propre partie de l’histoire multiforme du jean. Ce magnifique ouvrage, véritable must-have pour les passionnés de denim, est maintenant disponible online ici.

Continue reading

INVENTORY MAGAZINE – ISSUE 11

On découvre aujourd’hui la couverture du nouveau numéro 11 du magazine de Vancouver Inventory qui met cette fois en avant le designer japonais Hiroki Nakamura, fondateur de la marque Visvim. Prévu pour le 24 novembre, le magazine aborde de nombreux sujets parmi lesquels Oliver Payne, Margaret Howell, John Gluckow, Dover Street Market, Hirofumi Kurino, Naissance et Yohji Yamamoto. Il est disponible depuis aujourd’hui en pre-order.

NAN GOLDIN – EDEN AND AFTER

Phaidon Press vient de sortir Eden and After, un nouveau recueil de photographies d’enfants, réalisé par la photographe emblématique américaine Nan Goldin. Cette dernière présente ici plus de 300 clichés pris entre 1977 et 2013. Le livre se compose de treize chapitres retraçant les mystères de l’enfance: de la naissance à l’entrée dans l’âge adulte. La photographe a suivit les enfants de ses amis pendant toute cette période de leur vie, entre les États-Unis et l’Europe. Elle documente, sans porter de jugement, leurs différents états émotionnels: joie, tristesse, mélancolie ainsi que la complexité des relations familiales.

L’enfance a toujours été l’un des sujets favoris de Nan Goldin, et lui a permis de réaliser certaines de ses œuvres les plus émouvantes et les plus intimes. Après le succès incontesté de ses précédents projets comme Ballad of Sexual Dependency (1986) et The Devi’s Playground (2003), Nan Goldin signe ici un ouvrage à la fois intimiste et universel. Le livre est maintenant disponible sur Amazon.fr et Amazon.com.

Continue reading

HELLO, MY NAME IS PAUL SMITH: FASHION AND OTHER STORIES

Rizzoli s’apprête à sortir un nouvel ouvrage célébrant plus de quarante ans du label britannique à la fois ludique et avant-gardiste: Paul Smith. Toujours à la pointe de la mode, Paul Smith n’est pas seulement un créateur par excellence, c’est aussi un trendsetter international qui a perfectionné un style classique, imprégné de tradition anglaise, d’humour et d’espièglerie. Ce mariage de la sophistication et de l’inattendu a donné naissance à un style et une identité qui, quarante années et de nombreuses collections plus tard, demeurent pleins de charme et de prestance. Publié en association avec le Musée du Design de Londres, qui accueille une grande exposition sur Paul Smith cet automne, ce volume de 272 pages ne célèbre pas uniquement les différentes collections et collaborations de la marque, mais aussi les inspirations et les obsessions qui ont contribué à transformer une petite boutique de la taille d’une chambre en un forum mondial novateur pour la culture et le style. Prévu pour le 29 octobre 2013, Hello, My Name is Paul Smith: Fashion and Other Stories est maintenant disponible en pre-order sur Amazon.fr et Amazon.com.

MARK MCNAIRY X CHESTER WALLACE TOTE BAGS

Pour sa nouvelle collection Fall/Winter 2011, le designer new-yorkais Mark McNairy a fait appel à la marque de Portland spécialisée dans la création de sacs, Chester Wallace. Cette collaboration a donné naissance à un tote bag en nylon waterproof, décliné en deux imprimés: leopard et zebra. Fabriqués à très peu d’exemplaires, les sacs sont maintenant disponibles en exclusivité chez Need Supply.

Continue reading