PROJECT S2DIO #064 – JEFF SOTO

Par son langage visuel saisissant, Jeff Soto communique des visions et des craintes profondes, nostalgie de sa jeunesse et des thèmes comme l’amour, la convoitise, et l’espoir. La palette de couleurs originale qu’utilise Soto, son choix des thèmes et sa technique attirent un public de plus en plus large. Inspiré par ses jouets d’enfance, le style de vie coloré du skate et du graffiti, le hip-hop et la culture populaire, le travail représentatif de Soto est à la fois accessible et stimulant.

Les enjeux de l’environnement sont également fortement présents dans son travail. Il est préoccupé par le conflit des humains essayant d’exploiter ou tirer profit de la nature. Ses peintures transpirent cette tension, les créatures robotiques se battent en duel, les tentacules organiques et les bouquets de fleurs prospèrent alors qu’un brouillard noir et épais se dessine, parmi de sinistres crânes flottant.

En 2002, Soto obtint son diplôme avec mention de l’Art Center College of Design à Pasadena en Californie. Il habite actuellement en Californie du Sud, avec sa femme Jennifer et leur fille Shannon. (…)

Through striking visual imagery, Jeff Soto communicates profound visions and fears, nostalgia of his youth, and themes of love, lust, and hope. Soto’s distinct color palette, subject matter, technique and bold themes resonate with a growing audience. Inspired by childhood toys, the colorful lifestyle of skateboarding and graffiti, hip-hop and popular culture, Soto’s representational work is simultaneously accessible and stimulating.

Environmental issues also take precedent for Soto, who is concerned with conflict of humans trying to harness, or take advantage of nature. His paintings exude this tension, as robotic creatures duel, organic tentacles and flower bouquets thrive, and black smog looms amidst floating, ominous skulls.

In 2002, Soto graduated with Distinction from Art Center College of Design in Pasadena, California. He currently lives in Southern California, with his wife Jennifer and daughter Shannon. (…)

“Pendant des années, j’ai fait le trajet jusque chez mes parents où mon père et moi partagions un atelier dans le garage. Il y a environ deux ans, j’ai enfin décidé de faire le grand plongeon et d’obtenir un espace dans lequel je pourrais travailler sur quelques plus grands projets. Mon atelier est situé dans un complexe industriel, certains de mes voisins sont des ébénistes, des ateliers de construction mécanique, et un entrepôt de tortilla. Je pense que je suis l’artiste excentrique dans la zone, mais tout le monde est très cool. Il y a un petit espace pour le bureau où je peux écrire mes emails et travailler sur ordinateur et quand il m’arrive de nettoyer la table, je dessine parfois ici. La zone de travail principale est généralement très désordonnée, un peu à la façon dont je travaille. Peut-être cela fait-il parti de mon processus de création ? Je garde un long mur complètement vierge car j’aime travailler sur mes peintures et mes installations sur le mur. Je n’aime pas trop les chevalets par exemple. J’ai construit une petite table où je réalise mes oeuvres un peu plus petites. Mon assistant, Aaron et moi nous occupons des sérigraphies sur une table de ping-pong que j’ai volée à mes parents. J’ai un canapé bleu où je fais quelques siestes mais honnêtement, je ne m’en sers que très peu. Je suis trop occupé pour dormir dans mon atelier. J’aime l’espace dont je dispose mais il y fait très chaud en été et très froid en hiver. Il m’arrive donc de peindre en anorak comme de peindre en caleçon… Quoi qu’il en soit, c’est un très bon endroit pour créer et le loyer n’est vraiment pas cher.”

Bonne visite !

“For many years I was driving over to my parent’s house everyday, where my father and I shared a studio in the garage. Finally about two years ago I decided to take the plunge and get a space I could work on some bigger projects in. My studio is located in an industrial complex, some of my neighbors are cabinet makers, machine shops, and a tortilla warehouse. I think I’m the oddball artist around here. Everyone’s cool though. There’s a little front office where I do my emails and computer work, and sometimes when I clean off my table I draw in there. The main workspace is usually pretty messy, I guess it’s just how I work. Maybe it’s part of my process. I keep a long wall free from furniture because I like to work on paintings and installations on the wall. I’m not into easels for some reason. I built a table a few years ago that I paint smaller works on. My assistant Aaron and I do print orders on a ping pong table I stole from my parents. I have a blue couch that I take naps on but honestly it doesn’t get much use. I’m too busy to sleep at work. I love the amount of space I have, but the weather seeps into the big room very easily so in the Summer it can reach the 100’s and Winter it’ll be in the 50’s. So sometimes I’m painting all bundled up, and sometimes I paint in my underwear. But usually it’s a nice space to work in and the rent is pretty cheap.”

Enjoy your visit !