VICTIM – F/W 2021 COLLECTION LOOKBOOK

On découvre aujourd’hui le lookbook de la nouvelle collection Fall/Winter 2021 du label fondé par Naoyuki Shimotori, Victim. La marque nippone propose cette saison de très belles pièces: vestes, pullovers, sweatshirts, chemises, tee-shirts, pantalons, bucket hats, accessoires, etc.

Continue reading

 

JUDITH BLACK – VACATION

Judith Black est une photographe et professeure américaine. Elle est essentiellement connue pour avoir documenté sa vie familiale au Polaroïd Noir & Blanc (Type 55) depuis les années 60, saisissant – souvent avec humour – les moments anodins et importants, et parfois étranges, du quotidien. Les éditions britanniques Stanley / Barker publient aujourd’hui son nouvel ouvrage: Vacation. En 1986, l’artiste reçoit une bourse Guggenheim pour documenter un voyage en voiture à travers le pays avec ses quatre enfants. Contrairement au road trip emblématique de Robert Frank, financé par le Guggenheim 30 ans plus tôt, la mission de Judith Black est beaucoup plus intime. Plutôt que de documenter l’Amérique, son intention est de photographier ses enfants, ses amis et sa famille alors qu’elle traverse le pays. Son itinéraire comprend des arrêts à New York, Chicago, San Francisco et divers sites touristiques le long du parcours. Au cours de son voyage, elle rend visite à sa tante dans la cabane du Michigan, où, enfant, elle se rendait avec sa famille chaque année au mois d’août pour éviter la chaleur étouffante de Springfield, dans l’Illinois, sa ville natale. Ironiquement, c’est là, à l’âge de sept ans, que Black a acheté son premier appareil photo Brownie, alors qu’elle séjournait chez sa grand-mère. Après son retour dans le Massachusetts, Black a continué à photographier sa famille et ses amis pendant les vacances, immortalisant diverses célébrations, anniversaires, réunions et naissances. “De doux souvenirs et histoires sont incrustées dans chacune de ces photographies”, explique la photographe. Le livre de 128 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker.

Continue reading

 

CHRISTOPHER ANDERSON – SON

Christopher Anderson, membre de la prestigieuse agence Magnum Photos, fait partie des photographes contemporains les plus influents. Son œuvre visuelle défie toute catégorisation puisqu’elle se situe entre les mondes du documentaire, de l’art, de la photographie commerciale et de la photographie de mode. Après la naissance de son fils Atlas, Anderson s’est éloigné de la photographie de guerre, tournant son appareil vers une réflexion intime de la vie de famille, ce qui a donné lieu à son livre de 2013, Son. Publié par les éditions britanniques Stanley / BarkerSon est la réédition du célèbre ouvrage du photographe canadien. Cette nouvelle version réactualisée ajoute un deuxième chapitre de 80 nouvelles pages à l’histoire, suivant la relation d’Anderson et son fils jusqu’à aujourd’hui. Le livre comprend ainsi à la fois les images originales tirées de la version originale de Son et 40 images inédites. Le photographe explique : “Ces images sont une réponse organique à une expérience qui est à la fois la plus unique et la plus universelle des expériences : la naissance d’un enfant. Au moment même où j’éprouvais la joie intense d’une nouvelle vie, on a diagnostiqué un cancer du poumon chez mon père. Il est juste de dire que je me suis retrouvée à réfléchir sur les thèmes évidents de la vie et de la mort. Par le biais de mon fils, mon propre rôle de fils a pris un nouveau sens et mes sens ont été hypersensibilisés à l’évidence de la mort. Et puis ces photos sont arrivées comme ça. Elles sont un témoignage d’amour et une réflexion sur la nature cyclique de la vie.” Ce magnifique ouvrage de 160 pages, actuellement en rupture de stock sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker, est encore disponible en librairies spécialisées.

Continue reading

 

KAPTAIN SUNSHINE – F/W 2021 COLLECTION LOOKBOOK

L’excellent label japonais Kaptain Sunshine dévoile aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Fall/Winter 2021. On y découvre une ligne une fois de plus inspirée par l’esthétique vintage américaine, avec de très belles pièces, toutes fabriquées au Japon: vestes, chemises, pullovers, sweatshirts, pantalons, casquettes, accessoires, etc.

Continue reading

 

URSULA SCHULZ-DORNBURG – BUGIS HOUSES, CELEBES

Depuis plus de cinquante ans, Ursula Schulz-Dornburg explore, à travers son travail, la relation entre l’environnement bâti et le paysage. Souvent attirée par les théâtres de conflits sociaux, politiques et culturels, ou des régions qui revêtent une importance historique, elle met en lumière la façon dont le pouvoir, les conflits, le temps et le déclin perturbent le paysage et le transforment, le marquant pour les décennies à venir. Les éditions britanniques Mack publient aujourd’hui son nouvel ouvrage: Bugis Houses, Celebes. En 1983, la photographe accompagne deux ethnologues et un architecte dans un voyage de recherche à Tana Toraja, sur l’île centrale indonésienne de Sulawesi. Initié par le Royal Tropical Institute d’Amsterdam, le voyage avait pour but “d’explorer les modèles changeants de l’architecture et du symbolisme chez les Sa’dan Toraja”. Sur le chemin du retour de Rantepao à l’aéroport d’Ujung Pandang, Schulz-Dornburg aperçoit les maisons caractéristiques du peuple Bugis ou To-Ugiq, perchées sur les rizières dorées. Fascinée par leurs architectures complexes et expressives, elle commence à photographier les maisons dans le peu de temps qui lui reste avant de partir, réalisant que ces structures n’existeraient probablement plus longtemps sous leur forme traditionnelle. Le résultat est un ensemble d’œuvres qui ne se contente pas d’étudier les formes physiques des maisons, mais qui aborde également des idées très variées sur la construction physique et émotionnelle de la maison et sur la place fragile de la tradition à l’heure actuelle. Coincées entre le ciel et la terre et se dressant au-dessus de l’eau lorsque les rizières sont inondées, les maisons Bugis reflètent le mythe de la création de leur peuple, dans lequel les dieux du monde supérieur et du monde inférieur se sont réunis pour créer l’homme afin de peupler le monde intermédiaire inhabité. Les agriculteurs dépeints par la photographe sont également suspendus entre la tradition historique et les pressions imminentes du monde contemporain. Alors qu’ils vaquent à leurs occupations ou qu’ils saluent son appareil photo, ils sont, eux et leurs maisons, tenus en équilibre entre le passé et l’avenir, la mythologie et la réalité quotidienne. Avec ces images subtiles et délicates, Schulz-Dornburg capture la vie telle qu’elle est façonnée et vécue au sein d’une culture et d’un paysage particuliers, offrant une réflexion approfondie sur les lieux que nous appelons notre chez nous. Le livre de 64 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.

Continue reading