A VISUAL PROTEST – THE ART OF BANKSY

Les éditions britanniques Prestel publient A Visual Protest – The Art of Banksy, un nouveau livre exceptionnel sur l’œuvre de Banksy, qui retrace toute la carrière de l’artiste de rue anonyme le plus célèbre au monde. Des années avant de faire sauter le couvercle du monde de l’art en déchiquetant une œuvre immédiatement après son achat lors d’une vente aux enchères, Banksy commettait déjà des actes de protestation artistique dans les rues, sur les murs et les ponts des villes du monde entier. Si nous ne savons toujours pas qui est exactement l’artiste, cet ouvrage offre une meilleure idée de sa façon de travailler. A Visual Protest présente environ quatre-vingts œuvres depuis le début de sa carrière d’artiste de rue jusqu’à aujourd’hui, la plupart photographiées in situ et présentées de très belle façon. Le livre guide le lecteur à travers les processus artistiques de Banksy et explique ses influences, telles que le mouvement Situationniste et le soulèvement de mai 1968 à Paris. Il se penche également sur des œuvres clés telles que Love Is in the Air, un graffiti au pochoir qui subvertit l’idée de protestation violente ; Flag, dans lequel la photographie américaine emblématique d’Iwo Jima est modifiée pour refléter un groupe d’enfants de Harlem au sommet d’une voiture brûlée ; et l’œuvre au titre subtil Turf War, dans lequel Winston Churchill arbore un Mohawk en herbe. Un hommage est également réservé aux célèbres rats de Banksy, un symbole décrié de la déchéance urbaine que l’artiste réimagine en tant que rappeurs, violonistes et peintres. Alors que Banksy continue de défier l’oppression politique, économique et raciale qui se produit chaque jour dans les villes du monde entier, ce livre offre une analyse pertinente de la façon dont l’artiste s’est intégré dans la psyché des puissants et des sans-voix, sans jamais révéler sa propre identité. L’ouvrage de 224 pages est maintenant disponible dans les meilleures librairies, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

NYUZELESS – F/W 2020 COLLECTION LOOKBOOK

On découvre aujourd’hui le lookbook de la prochaine collection Fall/Winter 2020 de Nyuzeless, le jeune label japonais développé par le directeur créatif Masahiro Tanabe. La marque propose pour l’hiver prochain de très belles vestes inspirées par l’esthétique militaire vintage et le workwear traditionnel.

Continue reading

 

MASAKAZU MURAKAMI – SUBWAY DIARY

Né à Tokyo en 1977, Masakazu Murakami obtient le diplôme de l’École d’Arts visuels de Tokyo en 2000 et se voit attribuer la même année le 16e Grand Prix Hitosubo-ten, puis, en 2007, le 5e Trophée photo des Arts visuels. Depuis 2018, il est rédacteur en chef de la revue Nippon Camera. Les éditions japonaises Roshin Books publient aujourd’hui sa nouvelle monographie: Subway Diary. L’œuvre de Murakami est indissociable de l’effondrement de la bulle économique japonaise au début des années 1990. Un sentiment de désespoir imprègne le pays pendant une période de récession connue sous le nom des “deux décennies perdues”. Une génération perdue de citadins erre alors dans un vaste océan appelé Tokyo, traversant le chaos, descendant dans les profondeurs de la société par les escaliers roulants du métro. Le photographe japonais a braqué son objectif sur les habitants de Tokyo pendant vingt ans, depuis l’époque où il était étudiant. Jamais il n’a oublié de trimballer son appareil photo lorsqu’il prenait le métro. Le clic de l’obturateur, pour Murakami, était comme écrire une page dans un journal intime, dont il ne feuilletterait plus jamais les pages. Pourtant, cet acte apparemment banal et sans intérêt est devenu le seul réconfort dans son quotidien. En 2018, Murakami est invité en résidence à l’atelier chataigne de Tokyo. Il profite de cette occasion pour revoir et organiser les clichés pris à Tokyo entre 1999 et 2019, et commence alors la production de Subway Diary. Préfacé par le célèbre photographe Daido Moriyama, l’ouvrage de 144 pages – publié dans une édition limitée à 800 exemplaires avec 6 couvertures différentes – est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Roshin Books.

Continue reading

 

VISVIM – F/W 2020 – CORDA-FOLK

Pour sa nouvelle collection Fall/Winter 2020 (voir le lookbook ici), Visvim propose une nouvelle paire de low-tops: la Corda-Folk. Celle-ci est conçue en cuir de vache d’origine britannique et en cuir de kangourou d’origine italienne. Quatre coloris sont dès maintenant disponibles au Japon: black, grey, light brown et beige.

Continue reading

 

SOPHNET. – F/W 2020 COLLECTION LOOKBOOK

Sophnet. dévoile aujourd’hui le lookbook de sa très attendue collection Fall/Winter 2020. La marque japonaise fondée par Hirofumi Kiyonaga ne déçoit pas et propose une fois de plus de très belles pièces pour cet automne/hiver: vestes, pullovers, chemises, pantalons, accessoires, etc.

Continue reading

 

HENRI CARTIER-BRESSON – PHOTOGRAPHER

Les édition Prestel publient Photographer, la nouvelle monographie d’Henri Cartier-Bresson (1908–2004). Reproduites dans un noir et blanc de toute beauté, les images de ce livre vont des premiers travaux du photographe en France, en Espagne et au Mexique à ses voyages d’après-guerre en Asie, aux États-Unis et en Russie, et comprennent même des paysages des années 1970, lorsqu’il abandonna son appareil photo pour se consacrer au dessin. Cartier-Bresson, reconnu comme l’un des pionniers de la photographie de rue, a saisi avec candeur des personnes et des lieux avec son appareil 35 mm Leica, à la fois léger et discret. Les images d’enfants en train de jouer (courant sur un trottoir à Montréal en 1962, ou se rassemblant sur une place de Madrid en 1933) mettent en évidence une innocence et une joie de vivre certaine, tandis que d’autres photographies (les funérailles d’un acteur de kabuki à Tokyo en 1965 ; une mère et son bébé malade à Madurai, en Inde, en 1947) évoquent un sentiment viscéral de désespoir. Si son instinct pour capturer ce qu’il appelait les moments décisifs était sans égal, en tant que photojournaliste, Cartier-Bresson se préoccupait uniquement de l’impact humain des événements historiques. Dans ses photographies de la Libération, de la mort de Gandhi et de la création de la République populaire de Chine en 1949, il se concentre sur les réactions des foules plutôt que sur les sujets des événements. La plus grande force de l’œuvre de Cartier-Bresson est sa portée. Qu’il s’agisse de magnifiques paysages urbains – par exemple, Istanbul, Naples ou Paris – ou de simples portraits d’individus (un eunuque de la cour impériale à Pékin en 1949 ; William Faulkner à Oxford en 1947), ses images captivent le spectateur par leur composition artistique et leur intensité. Divisé en six sections thématiques, le livre présente les photographies en double page. Dans une note manuscrite incluse à la fin du livre, le photographe écrit : “Pour donner un sens au monde, il faut se sentir impliqué dans ce que l’on repère à travers le viseur”. Son œuvre illustre comment il a su saisir le moment décisif avec une humilité extrême et une profonde humanité. L’ouvrage de 344 pages, avec une préface réalisée par l’historien et poète Yves Bonnefoy, est maintenant disponible dans les meilleures librairies, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading