MAN RAY – HUMAN EQUATIONS

Man Ray–Human Equations: A Journey from Mathematics to Shakespeare explore la relation entre l’art et la science, une composante importante de l’art moderne au début du 20ème siècle. Au milieu des années 1930, Max Ersnt présente à son ami, le photographe américain expatrié, peintre et surréaliste Man Ray, une curieuse collection d’objets couverts de poussière dans une école d’élite pour les mathématiques supérieures à Paris, l’Institut Henri Poincaré. Fabriqués en plâtre, bois, fil, papier et autres matériaux, ils sont des modèles tridimensionnels d’équations trigonométriques complexes. Ces objets possèdent pour Man Ray une étrangeté attirante et lui suggèrent des formes curieuses, biomorphiques et humaines. Publié par Hatje Cantz à l’occasion de la grande rétrospective de l’artiste à la galerie The Phillips Collection de Washington jusqu’au 10 mai 2015, l’ouvrage de 238 pages présente dans un premier temps les clichés des objets pris par Man Ray, puis sa série de peintures Shakespearean Equations (1947–1954), inspirées par ces mêmes photos et réalisées une décennie plus tard à Hollywood. L’artiste considère cette série comme l’apogée de sa vision créatrice, après plus de quinze années de travail sur ce thème. Expérimentateur invétéré, Man Ray fut un véritable pionnier dans des activités artistiques telles que la peinture, la création d’objets, le cinéma et la photographie, défiant les frontières conventionnelles et brouillant les catégories esthétiques établies. Le livre est maintenant disponible sur Amazon.fr et Amazon.com.