BRAND-NEW & TERRIFIC – ALEX KATZ IN THE 1950S

Brand-New and Terrific : Alex Katz in the 1950s est le nouveau catalogue de l’exposition présentée au Colby Museum of Art, à Waterville, aux États-Unis, du 11 juillet au 18 octobre 2015. Cet ouvrage de 208 pages, publié par les éditions Prestel, est consacré au travail du peintre figuratif américain Alex Katz dans les années 50, et présente plus de 65 œuvres : peintures, collages et découpages. Sa carrière artistique débute dans les années cinquante, véritable décennie expérimentale pour l’artiste, en tant que peintre figuratif, à un moment où règne l’abstraction. Il réalise notamment des œuvres figuratives en petit format, peintes à coups de pinceau déliés. Ces œuvres étaient en partie le fruit de son intérêt précoce pour le jazz et l’improvisation, mais anticipaient aussi l’un des thèmes essentiels de son œuvre : le portrait. Les premières toiles de Katz, qui datent de l’époque où l’Expressionnisme Abstrait était encore dominant, préfiguraient un intérêt renouvelé pour le réalisme dans la représentation, avant même l’apparition du Pop Art. Katz, qu’on associait habituellement au Pop parce qu’il utilisait des éléments du cinéma, de la publicité et de la mode, rejetait cette connexion : « Le Pop Art travaille avec des signes mais mon œuvre a à voir avec les symboles. Le Pop Art est cynique et ironique. Mon œuvre non. Ça fait une grande différence. Le Pop Art est moderne. Mon œuvre est traditionnelle ». Défiant ainsi la critique qui rejette l’image dans l’art, et en particulier la figuration, Katz refuse toutefois l’abandon total que vise l’Expressionnisme abstrait. Mais il apprécie l’énergie et la logique formelle de ce mouvement et met en jeu une technique rapide et physique inspirée de l’Action painting de Jackson Pollock, dont les compositions all over furent pour lui une révélation. Katz déclare que son but est de capturer dans son travail « toutes les choses rapides qui surviennent ». Le livre contient des essais de Diana Tuite, Katy Siegel, Richard Shiff et Eva Díaz, ainsi qu’une chronologie du début de la carrière artistique d’Alex Katz. Disponible dès maintenant sur le site de Prestel et chez Amazon.com.