JEFFREY STOCKBRIDGE – KENSINGTON BLUES

Kensington Blues est le nouveau livre du photographe américain Jeffrey Stockbridge, documentant les errances et les tourments de personnes touchées par la toxicomanie et la prostitution, le long de l’avenue Kensington dans le nord de Philadelphie, en Pennsylvanie. Depuis sa création en 2011, son blog, Kensington Blues, a suivi une formule simple: libérer le pouvoir de narration des personnes qui fréquentent ce sinistre quartier, à travers leurs portraits intimes, leurs écrits profonds et leurs propres mots. Pour ce très bel ouvrage, quatre-vingt-onze photographies en couleurs grand format, créées sur une période de 5 ans, ont été sélectionnées. Elles sont associées à des transcriptions audio et à des pages manuscrites, et racontent les histoires personnelles de ceux qui se battent pour survivre au quartier et à eux-mêmes. Stockbridge explique: « Entendre les gens parler de leur passé, dans leurs propres mots, est quelque chose de particulièrement émouvant. C’est très puissant. Je veux que le grand public oublie ce qu’il pensait connaître de la prostitution, de la toxicomanie, des sans-abris et de la pauvreté, et qu’il écoute une personne réelle expliquer ce qu’elle a traversé. » Malgré le malaise que suscite le livre, le projet de Jeffrey Stockbridge constitue un témoignage précieux sur la face sombre des grandes villes américaines et sur les laissés pour compte du Rêve Américain, tout comme l’a pu être Raised By Wolves du photographe américain Jim Goldberg, il y a plus de vingt ans. Publié à 2000 exemplaires seulement, le livre, dont 10% des ventes sont reversées à l’association de Kensington Prevention Point Philadelphia, est maintenant disponible en exclusivité sur la boutique en ligne du photographe.