GIORGIO DI NOTO – THE ICEBERG

The Iceberg, nouvelle publication sous coffret du photographe italien Georgio di Noto, rassemble une sélection d’images d’archives et de photographies provenant de publicités issues de sites spécialisés dans la vente de stupéfiants sur le darknet. Imprimées à l’encre invisible, les images ne peuvent être vues à l’œil nu et nécessitent l’emploi d’une lampe de poche ultraviolette, incluse avec l’ouvrage. Internet peut être considéré comme un iceberg : la pointe émergée est ce que l’on appelle le Web surfacique, le terrain numérique que nous connaissons et sur lequel nous naviguons au moyen des moteurs de recherche, des réseaux sociaux, etc. La partie submergée, environ 90% de l’iceberg, est ce que l’on appelle le Web profond : un réseau crypté et en constante évolution, garantissant l’anonymat total, hors de portée des instruments de recherche traditionnels. Ce darknet est un no man’s land sans loi, accessible uniquement à l’aide de logiciels spécifiques. Intraçable, il est le lieu de prolifération des activités illicites, et notamment de contrebande. Les photographies présentes dans ce volume – publié par les éditions allemandes Edition Patrick Frey – tirées des sites de ventes de produits illicites présents sur le Web profond, ne peuvent être vues que sous une lumière ultraviolette – la même utilisée par les brigades des stupéfiants pour déceler les traces de drogues. Beaucoup de ces photographies, souvent prises par les vendeurs eux-mêmes en utilisant de petites caméras ou des smartphones, semblent à la fois surréalistes et abstraites en raison de l’esthétique colorée et exotique de la marchandise, d’une part, et de la mauvaise qualité des photographies. Uploadées anonymement et conçues pour disparaître automatiquement, ces images ne sont pas traçables ou visibles sur le web traditionnel; elles mènent une existence transitoire exclusivement sur le Dark Web. Le livre de 128 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Edition Patrick Frey.