CHLOE SELLS – FLAMINGO

À l’occasion de sa première exposition de l’artiste américaine Chloe Sells à Paris (The Form that Strength has Left à la galerie Next Level), qui réunit un ensemble inédit de ses nouvelles œuvres photographiques, les éditions GOST Books publient Flamingo, sa seconde monographie. La ligne d’horizon, qui scande chaque photographie, symbolise ici le cycle de la vie et son éternel recommencement: naître et mourir. Toutefois loin d’être vertueux, ce cycle peut parfois les faire coïncider et c’est d’après son intime expérience que Chloe Sells nous en livre cette nouvelle série d’images. Si l’approche méditative n’en est que plus forte, l’expérience physique pour le regardeur est d’autant plus prégnante; ses manipulations à la chambre noire apportant indubitablement une nouvelle perspective aux paysages qu’elle photographie. L’artiste nous livre ainsi une interprétation colorée et émotionnelle de chaque paysage photographié. Sells dit que ses photographies interprètent les lieux comme un souvenir ou comme l’évocation d’un sentiment « Je peux les sentir et les ressentir. Sentir l’air, ressentir la lumière. » Chloe Sells partage son temps entre le Botswana, où elle photographie à la chambre grand format, et Londres, où elle développe et traite elle-même ses images. Chaque photographie est unique de par ses nombreuses manipulations et expérimentations en chambre noire: la superposition de la lumière, d’écrans, de formes, de tissus à maille ajourées et mouvements du papier sont délicatement combinés par l’artiste au moment de l’impression, apportant rythme, mystère et enchantement à ses images. En parallèle, elle intervient parfois à la main et redessine sur certaines de ses images ses propres recherches en chambre noire. Les œuvres de Chloe Sells sont indéniablement picturales et immédiates. Ce nouveau corpus d’œuvres confirme l’attachement de l’artiste à un territoire, les marais salants de Makgadikgadi au Botswana, et relate un nouveau récit, à la fois profond, contemplatif et autobiographique. Sells apporte à ses images ce que l’appareil photo ne peut capter par ses manipulations à la chambre noire. Son attachement au processus analogique nous rappelle que même les méthodes les plus traditionnelles peuvent repousser les limites du médium photographique. Les découpures intérieures, présentes sur chacune des 72 pages de Flamingo, permettent au lecteur d’interagir avec les photographies et de se créer sa propre expérience artistique. Ce très bel ouvrage dont la couverture est déclinée en six versions différentes, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions britanniques GOST Books publient Flamingo, ainsi que sur Amazon.com.