YAYOI KUSAMA – FESTIVAL OF LIFE

Entre novembre et décembre 2017, la galerie new-yorkaise David Zwirner accueillait l’exposition personnelle de Yayoi Kusama, baptisée Infinity Mirror. L’œuvre de l’artiste japonaise transcende deux des mouvements artistiques les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle : le pop art et le minimalisme. Sa carrière extraordinaire et très influente s’étend de la peinture à la performance, en passant par les présentations en salle, les installations sculpturales extérieures, les œuvres littéraires, les films, la mode, le design et les interventions dans les structures architecturales existantes, qui font à la fois référence aux univers microscopiques et macroscopiques. L’exposition se présentait comme un parcours multi-sensoriel et immersif brouillant les repères visuels des visiteurs. Sphères argentées se reflétant à l’infini (les fameux Infinity Mirror Rooms), motifs lumineux multicolores clignotant à la surface de dizaines de miroirs, tulipes gigantesques trônant au milieu d’une vaste pièce aux murs blancs, tapissés de pois rouges… la notion de perspective disparait au profit de l’illusion. Jouant sur la perte de repères par des effets de reflets et de lumières, ces chambres de méditations invitent à s’interroger sur le place de l’homme dans le cosmos. Dotée d’une vitalité et d’une passion extraordinaires, l’œuvre de Yayoi Kusama semble revêtir une dimension autobiographique, voire confessionnelle. Les éditions David Zwirner Books publient aujourd’hui le catalogue de cette magnifique exposition. On y retrouve une sélection de peintures issues de sa série iconique My Eternal Soul, de nouvelles sculptures florales à grande échelle, ses installations Polka-Dot, et les deux salles Infinity Mirror. La monographie comprend également un très bel essai sur Kusama par l’historienne de l’art Jenni Sorkin, ainsi qu’un poster. Le livre de 152 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions David Zwirner Books, ainsi que sur Amazon.com.