DANNY FOX – A CUT ABOVE THE EYE

Danny Fox est un artiste autodidacte né dans la ville portuaire de St.Ives dans les Cornouailles (Angleterre). Bien qu’ayant quitté la ville il y a plusieurs années pour s’installer à Los Angeles, les origines cornouaillaises de Fox restent présentes dans son travail. La représentation de ses personnages est influencée par une variété de sources allant des publicités de whisky écossais d’époque à la peinture post-impressionniste en passant par la portraiture de la British East India Company. Dans sa peinture, l’artiste explore les profondeurs de la figuration, distillant ses personnages et son iconographie à travers un processus de création rigoureux. Chaque composition devient une histoire en soi à travers une pratique picturale qui enfouit les premières étapes de la surface de la toile et l’imagerie qui en résulte sous les couches d’acrylique. Par sa technique picturale et sa dialectique de symboles et d’icônes chargés, Fox développe ses personnages et leurs histoires pour illustrer ses critiques et ses célébrations des différents moments qui les ont marqués. Fox s’appuie sur un style de peinture brut et non-filtré qui attire l’attention sur l’acte même de création. Dans différentes œuvres le peintre se tourne vers les icônes victoriennes — à savoir David Livingstone et les lithographies du fils prodigue des frères Kellogg, célèbres lithographes américains du XIXe siècle — créées au travers d’instantanés de son environnement immédiat. Ces histoires célèbres de voyageurs sont reprises dans le présent, de manière à la fois métaphorique et figurative, Fox les peignant à travers des portraits bruts et courageux qui sont sa signature. « Ce sont des thèmes classiques, explique Danny Fox. Le classique est intemporel, toujours pertinent, il représente toujours ce que signifie vraiment être humain. La boxe est utilisée comme une métaphore dans la peinture et l’écriture. Il en va de même pour les chevaux, les femmes, ou même les fleurs. Les vieux thèmes n’ont de cesse de me ramener dans le passé – l’Empire, la guerre, le Nil, les pieds de David Livingstone… » Publiée par V1 Gallery, cette nouvelle monographie intitulée A Cut Above the Eye documente le travail de Danny Fox de 2011 à 2018. L’écrivain William Pym y propose un texte explorant le sens du vide dans les œuvres de Fox, tandis que les artistes Henry Taylor et Rose Wylie entament un dialogue avec le peintre sur son approche de l’art et de la vie. Édité à 1000 exemplaires, ce très beau livre de 280 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne de V1 Gallery. (Credit: Studio Claus Due)