ALEJANDRO CARTAGENA – CARPOOLERS

Alejandro Cartagena poursuit avec la troisième édition de son ouvrage Carpoolers son exploration des questions multiples et complexes liées à l’expansion sans entrave des banlieues et au covoiturage. Ces images sont une vue rare sur la façon dont celui-ci est pratiqué par les travailleurs au Mexique, pour gagner du temps et de l’argent dans une société aux prises avec une crise sociale. Réalisant ses images depuis un pont, au-dessus de l’embranchement de routes menant vers la banlieue de Monterrey, au Mexique, le photographe saisi tout le contenu du pick-up, créant ainsi une série très homogène et cohérente sur ce moment particulier de la vie de tant de travailleurs. Ce projet est une manière pour Cartagena de pénétrer, et par là de nous faire pénétrer, dans l’univers particulier de ces travailleurs. En adoptant un angle de 90 degrés, Cartagena nous rend témoins d’une double perspective : celle d’une réalité pragmatique, c’est-à-dire le trajet quotidien des travailleurs, puis celle d’une composition esthétique formulée par les lignes de la route, des voitures, des individus et de leurs outils. L’image à répétitions variables est un fragment d’une territorialité particulière, de ce qui constitue les réseaux et les flux de cette zone frontalière. “Quand j’ai commencé à prendre des photos de cette perspective, cela m’a ouvert les yeux, parce qu’il y a des questions d’intimité ou de vie privée qui s’expriment dans un espace public “, explique Cartagena. “Il y a un sentiment d’invisibilité de la réalité de tant de gens au Mexique qui ressort à cause des images.” Publié par le photographe dans une édition limitée à 490 exemplaires, le livre de 112 pages, accompagné d’un essai signé Jessica McDonald, est maintenant disponible sur sa boutique en ligne: https://tienda.alejandrocartagena.com/product/carpoolers-3rd-edition/.