TAKASHI MURAKAMI – BAKA – PARIS

Takashi Murakami revient à la galerie Perrotin de Paris trois ans après son exposition Learning The Magic Of Painting (voir les photos ici). Cette exposition, intitulée Baka, présente une vingtaine d’œuvres dans la salle de bal de la galerie, au 60 rue de Turenne. La grande salle est consacrée à Mr. DOB, le personnage iconique crée par l’artiste en 1993. Pour cette exposition, l’artiste a créé six nouveaux portraits de Mr. DOB en shaped canvas, des toiles dont les châssis épousent la forme du personnage. Au centre de la pièce, une sculpture centrale de 1,5 m de haut représente le même personnage en pied. Accompagnant Murakami dans ses questionnements existentiels, le personnage de DOB a développé une psychologie complexe jusqu’à devenir un avatar de l’artiste. En contrepoint des portraits de Mr. DOB, l’artiste a également réalisé deux autoportraits en shaped canvas se représentant avec humour sous les traits de sa propre caricature. Dans la pièce attenante à la salle de bal, l’artiste présente pour la première fois la sculpture Devil Ko2, qui s’inscrit dans la suite de ses sculptures manga hyper-sexualisées réalisées à taille humaine. A côté de la sculpture est présentée une photographie de Takashi Murakami réalisée aussi en 2004 montrant une jeune femme sous le costume de Devil Ko2. Il mettra plus de 10 ans pour finaliser l’œuvre définitive présentée dans l’exposition. Au niveau inférieur, le visiteur découvre un autre aspect de son travail inspiré de la peinture traditionnelle japonaise. Deux grandes peintures de près de 10 mètres de long et trois tondo représentent sobrement, dans des tons bleus monochromatiques sur fond clair, des poissons dans un univers aquatique. Montrée pour la première fois en France, cette récente série des Fish Paintings, s’inspire d’un motif original peint sur un vase datant de la dynastie chinoise Yuan (vers 1206-1368). Dans ces œuvres l’iconographie ancienne se mêle aux souvenirs d’enfance de l’artiste : des promenades en bord de rivière avec son père et la contemplation des pécheurs de carpes. Jusqu’au 21 décembre 2019.