HIROYOSHI YAMAZAKI – CROSSROAD

Ayant étudié l’art de la photographie sous la direction, entre autres, de Daido Moriyama dans les années 1980, Hiroyoshi Yamazaki a passé les années 1990 à photographier les rues de Tokyo. C’est équipé d’un appareil reflex moyen format Bronica 645 doté d’un adaptateur de film 35 mm et d’un flash que Yamazaki arpente, de 1990 à 1996, les artères de la capitale japonaise. S’occupant de son père alité à la maison, le photographe consacre ainsi son temps libre à immortaliser la vie des rues de Tokyo en images qui racontent chacune de petites histoires et qui sont aujourd’hui réunies dans le livre Crossroad, publié par les éditions japonaises Sokyu-Sha. Ensemble, ces clichés forment une plus grande histoire de la vie et des tendances dans les années qui suivirent l’éclatement de la bulle japonaise. Bien entendu, ces photographies ont toujours une grande valeur historique, mais les images de Yamazaki transcendent le statut de simples documents: il y a une légèreté dans ses cadrages et une distance à la fois étrange et fascinante dans ces scènes de rue, que l’on ne trouve pas dans d’autres photographies du même style (de n’importe quelle époque). Dans la postface de l’ouvrage, Hiroyoshi Yamazaki explique: “Ce n’est pas à cause d’une conscience ou d’une sensibilité particulière que j’ai choisi de prendre des clichés de Tokyo. Il s’agit plutôt d’une promenade sur l’autoroute classique de la photographie instantanée. Plus que la quête de la prise de vue, je pense aujourd’hui que la véritable essence de la photographie se trouve dans ce qui pénètre et ressort des photos”. Publié dans une édition limitée à seulement 500 exemplaires, le livre de 122 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Sokyu-Sha.