CLEMENS ASCHER – THERE IS NO RELEASE FROM THE BRAIN POLICE

Publiée par les éditions Hatje Cantz, There Is No Release from the Brain Police est la première monographie de Clemens Ascher (né en 1983). L’ouvrage rassemble les travaux du photographe autrichien installé à Londres, connu pour ses photographies conceptuelles mises en scène et ses collages photoréalistes combinant différents styles et éléments de l’histoire de l’art. Dans ses scénographies particulièrement élaborées, rappelant les scènes de théâtre ou une version exagérée de l’esthétique publicitaire, ce qui semble à première vue agréablement surréaliste s’avère aborder des thèmes aussi inquiétants que le contrôle de la société par la production de désirs, l’aliénation de la nature et d’autres vérités contemporaines embarrassantes. Pendant plus de sept ans, Ascher a continué à développer ces thèmes, générant un monde aussi construit que les systèmes de croyances dont il se moque. Maniant avec talent l’humour et le cynisme, le photographe explique: “Le monde que nous observons semble être entièrement artificiel – une utopie en plastique. Celui-ci a été soigneusement conçu pour offrir à ses habitants un bonheur et une détente parfaitement maîtrisés. Pourtant, le paysage, totalement éloigné de la nature, ne parvient pas à imiter la réalité. En effet, il ne laisse au spectateur qu’une mascarade superficielle. Les habitants s’efforcent de se tromper eux-mêmes pour atteindre le bonheur dont les couleurs vives et le luxe superficiel ne reflètent qu’une vision dystopique dans un enrobage utopique.” Le livre de 160 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions allemandes Hatje Cantz, ainsi que sur Amazon.com.