MIHAI BARABANCEA – FALLING ON BLADES

Mihai Barabancea est un jeune photographe de Bucarest, où il vit et travaille. Membre de l’un des premiers groupes de graffeurs en Roumanie à la fin des années 1990, il fait notamment sensation lors d’un passage télévisé sur le sujet. En 2018, il remporte le prix Gomma pour sa série Overriding Sequence. Dans Falling On Blades, son nouvel ouvrage publié par les éditions suisses Edition Patrick Frey, Mihai Barabancea photographie le monde interlope des rues de Roumanie et de Moldavie post-soviétiques : des portraits et des scènes du quotidien qui oscillent entre violence, cruauté et poésie vive. Barabancea utilise l’appareil photo comme un outil pour interagir avec ses sujets. Mais au lieu de mettre en scène des portraits pittoresques, il se concentre sur des moments d’impitoyable brutalité et de poignante intensité. Il explique: “Je cherche à m’adapter aux circonstances, chez mes sujets : gitans, mendiants, escrocs, vagabonds, outsiders, escrocs, bricoleurs et divers personnages louches en Roumanie et en Moldavie. Mon but n’est pas d’exploiter la Roumanie postcommuniste à problèmes à des fins de voyeurisme. Je ne suis pas un observateur indifférent, mais un observateur qui s’efforce de donner à ces personnes la liberté dont elles ont besoin pour se représenter à la caméra – et d’apporter les changements nécessaires pour elles-mêmes dans les stéréotypes sociaux qui leur sont encore attribués”. Le livre de 288 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Edition Patrick Frey.