DEANNA TEMPLETON – WHAT SHE SAID

What She Said, le nouvel ouvrage de Deanna Templeton publié par les éditions britanniques Mack tire son titre d’une chanson de The Smiths : “What she said was sad / But then, all the rejection she’s had / To pretend to be happy / Could only be idiocy.” L’œuvre trouve son origine dans les portraits que la photographe californienne a réalisés dans les rues des États-Unis, d’Europe, d’Australie et de Russie, dans lesquels elle a immortalisé des femmes à l’adolescence : des punks et des parias dont les jeans déchirés et les collants, les tatouages et les coiffures témoignent de ce moment de transition dans leur vie alors qu’elles naviguent dans l’intensité de l’adolescence. Templeton a grandi dans un environnement ostensiblement différent dans la jeunesse des années 80, mais elle reconnait en eux quelque chose de l’universalité de l’adolescence féminine, alors qu’elles sont aux prises avec des déceptions et des défis similaires à ceux qu’elle a elle-même rencontrés dans sa jeunesse. La photographe explique : “En réalisant ces portraits, j’ai commencé à remarquer que beaucoup de ces photos me rappelaient soit moi-même quand j’avais leur âge, soit comment j’aurais aimé être, mais avec plus d’assurance et d’attitude”. Le livre combine ces portraits modernes avec des flyers de concerts et les propres notes manuscrites du journal intime de Deanna Templeton adolescente, datant du milieu à la fin des années 80, dans lesquelles les joies et les peines que l’on ressent en grandissant sont mises à nu dans tout leur antagonisme, humour et pathos. Le livre de 168 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack. Une version signée avec un cliché de la photographe est également disponible.