REBECCA NORRIS WEBB – NIGHT CALLS

Rebecca Norris Webb, poète et photographe, explore les rapports complexes entre les hommes et leurs environnements, notamment urbains. L’artiste américaine entrelace souvent son texte et ses photographies dans ses livres. Étudiante au Centre international de photographie de New York, elle découvre pour la première fois le célèbre essai Country Doctor de W. Eugene Smith, pour le magazine Life. Elle est immédiatement attirée par le sujet de l’essai de Smith, le Dr Ernest Ceriani, un médecin de campagne du Colorado qui n’avait que quelques années de plus que son père. Elle s’est alors demandé comment une femme pourrait raconter cette histoire, surtout si elle se trouve être la fille du médecin ? C’est dans cette optique que, depuis six ans, Norris Webb retrace le parcours des visites à domicile de son père âgé de 99 ans à travers le comté rural de Rush, dans l’Indiana, où ils sont tous deux nés. Suivant ses rythmes de travail, elle a souvent photographié la nuit et au petit matin, quand beaucoup de gens viennent au monde – son père a mis au monde plus d’un millier de bébés – et quand d’autres le quittent. Le projet, intitulé Night Calls, est aujourd’hui publié par les éditions américaines Radius Books. Accompagnant les 61 photographies présentées dans le livre, des textes lyriques adressés à son père créent une série de lettres manuscrites particulièrement émouvantes. La photographe signe une fois de plus un très bel ouvrage, véritable réflexion méditative sur la relation père fille, sur la mémoire et le premier paysage, sur le soin de la terre et de ses habitants, et sur l’histoire qui nous sépare autant qu’elle nous guérit. Le livre de 128 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Radius Books, ainsi que sur Amazon.com. Une édition limitée avec un cliché signé par Norris Webb est également disponible ici.