RAYMOND MEEKS – SOMERSAULT

Raymond Meeks, photographe américain né en 1963, puise son inspiration dans son environnement proche. La famille, la maison, l’habitat de l’homme, comment ce dernier apprivoise la nature et inversement sont ses sujets de prédilection. Meeks est réputé pour son usage de la photographie et du livre de photos pour distiller poétiquement les jonctions liminales de la vision, de la conscience et de la compréhension. Les éditions britanniques Mack publient Somersault, seconde édition d’un des nombreux livres que le photographe américain a publié il y a quelques années en auto-édition. Inspiré par l’entrée de sa fille dans l’âge adulte et son départ imminent du foyer familial, Meeks étudie les forces centrifuges des lieux où nous vivons – comment ils nous ancrent, nous repoussent et nous reviennent – à travers des scènes qui semblent à la fois fragiles et immobiles. Dans ces photographies, les jardins cèdent la place aux fourrés, les maisons sont suspendues à des traverses de chemin de fer empilées, et les fils de téléphone et les lignes de chemin de fer suggèrent les réseaux que nous construisons pour trouver notre chemin dans les régions sauvages du monde. Parmi ces paysages domestiques figurent des portraits de la fille de Meeks, qui saisissent toute l’introspection et la curiosité du début de l’âge adulte tout en rendant hommage au mystère ultime de la conscience. Somersault est une réflexion concise et poétique sur la vie familiale et les liens qui nous unissent à elle – d’autant plus forts qu’ils s’effacent avec avec le temps dans la pénombre. Ce très bel ouvrage de 72 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.