LEE FRIEDLANDER – THE PEOPLE’S PICTURES

Reconnu comme l’un des meilleurs photographes de sa génération, Lee Friedlander reflète la vie quotidienne moderne, souvent aliénée, dans ses images en noir et blanc et est considéré comme un observateur critique de l’American Way of Life. Beaucoup de ses images font partie des icônes de la photographie américaine et sont devenues des documents historiques de notre époque. Publié par les éditions new-yorkaises Eakins Press Foundation, The People’s Pictures présente une sélection de clichés du photographe, couvrant six décennies et qui ont été réalisés à travers une grande partie des États-Unis et certains pays d’Europe occidentale et d’Asie. Ces images sont des photographies exclusives de Friedlander : elles portent autant sur ce qui se trouve devant l’appareil que sur la redéfinition du médium par le photographe tout au long de sa vie. Tout comme son exploration des mots, des lettres et des chiffres dans le paysage social, ces photographies de la présence de la photographie dans la rue semblent inévitables dans la vaste orchestration visuelle de Friedlander sur ce à quoi ressemble notre société. Mais les photographies de Friedlander ne sont pas des documents neutres ; ce sont des créations intentionnelles, créées par ses soins, ludiques et intelligentes, conçues grâce à une complicité sans précédent avec le temps et l’espace. La saturation de notre paysage social par les photographies et les photographes est évidente de n’importe quel point de vue public. La photographie est sans doute le moyen d’expression le plus démocratique, plus accessible aujourd’hui que la langue, au-delà des cultures et des classes sociales. À certains égards, c’est le sujet le plus durable de Lee Friedlander : la manière dont les citoyens ordinaires interagissent avec le monde en le photographiant, ainsi que la manière dont ces images et celles construites à des fins publicitaires ou politiques définissent l’espace public. Le livre de 168 pages est disponible sur la boutique en ligne des éditions Eakins Press Foundation.