DEANA LAWSON – MONOGRAPH

Deana Lawson (née en 1979 à Rochester, NY) est une voix singulière de la photographie contemporaine. S’appuyant sur un large éventail de moyens photographiques, dont l’album de famille, le portrait en studio, les tableaux mis en scène et les images détournées, les photographies posées de Lawson véhiculent des idées plus larges sur les histoires personnelles et sociales, la sexualité et les croyances spirituelles. À l’occasion de la grande rétrospective qui lui est consacrée à l’Institut of Contemporary Art de Boston (du 4 novembre 2021 au 27 février 2022), les éditions britanniques Mack publient une très belle monographie de la photographe. Figure singulière de la photographie contemporaine, Lawson explore et remet en question depuis plus de quinze ans les représentations conventionnelles des identités noires dans la diaspora afro-américaine et africaine. Les photographies de Lawson sont réalisées en collaboration avec ses sujets, qui sont parfois nus, s’embrassent et se confrontent directement à l’appareil photo, déstabilisant ainsi la notion de photographie comme moyen de voyeurisme passif. La photographe explique: “Je photographie ma famille, mes amis et des inconnus, et je fonctionne sur la conviction que mon propre être se trouve en union avec ceux dont je prends des photos.” Qu’il s’agisse de photographies posées ou de collages, les œuvres de Lawson véhiculent des idées plus larges sur l’histoire personnelle et sociale de la vie des Noirs, l’amour, la sexualité, la famille et la spiritualité. Cette publication comprend une sélection de clichés de famille personnels de Lawson et des archives d’images vintage qui ont profondément influencé son travail. Il contient également des essais d’Eva Respini et de Peter Eleey (conservateurs de l’exposition), de Kimberly Juanita Brown (professeure au Dartmouth College), de Tina M. Campt (professeure à l’Université Brown), d’Alexander Nemerov (professeur à l’Université Stanford), de Greg Tate (écrivain, musicien et producteur), et une conversation entre l’artiste et Deborah Willis (professeure à l’Université de New York). Le livre de 144 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.