ARAKI – TOKYO

Nobuyoshi Araki, né à Tokyo en 1940, a publié au cours de sa carrière plus de cinq cents livres de photographies, ce qui fait de cet artiste le plus prolifique des photographes. Sa notoriété mondiale a souvent reposé sur l’érotisme de son art, et notamment sur les séries sulfureuses consacrées à l’art du kinbaku (bondage japonais né de l’art martial traditionnel du ligotage, le hojojutsu). Publié en 1973 par les éditions Fukusha Shudan Geribara, Tokyo rassemble vingt-huit magnifiques diptyques de l’artiste réalisés dans les années 70, où des scènes composées de passants dans la rue sont présentées côte à côte avec des clichés de femmes nues. Il s’agit de l’une des premières publications indépendantes d’Araki et – à ce titre – est un prélude à son exploration toujours en cours de la vie et de l’espace urbain dans sa ville natale. Plus de quarante ans après la première édition, Tokyo est à nouveau publié, cette fois par les éditions allemandes Only Photography, à l’occasion de l’exposition d’Araki à la Pinakothek der Moderne de Munich. La monographie inclut pour la première fois les traductions en anglais et en allemand de l’essai de Koji Taki présent dans la première édition, ainsi que de nouveaux textes de Yasufumi Nakamori et Inka Graeve Ingelmann. Le contenu du livre est identique à la version originale: les photos sont reproduites en intégralité, dans l’ordre et dans le format original de Tokyo, l’un des ouvrages les plus aboutis d’Araki, qui boucle sa trilogie fondatrice composée aussi de Sentimental Journey et Okinawa : Araki Nobuyoshi. Limité à 300 exemplaires, le livre est maintenant disponible sur le site des éditions Only Photography.