STEPHEN SHORE – TRANSPARENCIES

A la façon d’Eugène Atget ou de Walker Evans, les vues de Stephen Shore (né en 1947) présentent l’ordinaire, les coins de rue, les parkings, des maisons sans charme, une vitrine presque vide, des stations service, des chambres d’hôtel. Le photographe a collecté ainsi des images de tous les coins du pays : Floride, Californie, Texas, Montana, Ohio, Arizona… et même Canada. Le travail vise l’émotion, principalement au travers de la couleur et de la construction. Lors de la préparation de Uncommon Places, Shore a également emporté avec lui un appareil photo 35mm Leica. Contrepoids bienvenu à l’appareil photo grand format lourd et fastidieux qu’il utilisait habituellement, le Leica a permis à Shore de photographier d’une manière instinctive et directe – qualités qui lui ont plu de prime abord dans l’univers photographique dès l’adolescence. Shore a abordé la photographie grand format de la même manière, en cherchant à reproduire la sensation immédiate de ses images 35mm. En découvrant ces photographies des années plus tard, Shore a été frappé par l’étrangeté qui s’en dégageait : la différence entre les rapports de forme était proche de ce qui sépare deux touches musicales. Ces photographies Leica décrivent une Amérique à la fois familière et typique, révélant un monde au-delà du cadre. Publié par les éditions britanniques Mack, Transparencies regroupe ces diapositives inédites de Kodachrome, qui présentent une vision originale de ce moment charnière de l’histoire photographique et sont le reflet de l’approche novatrice de Shore en matière de sujet et de couleur. Ce magnifique ouvrage de 192 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.