END. X NIGEL CABOURN – F/W 2018 – BRITISH ARMY SMOCK

La boutique de Newcastle END. collabore cette saison avec le designer britannique Nigel Cabourn pour réaliser une veste British Army Smock exclusive, inspirée par un modèle de la Seconde Guerre mondiale. Elle est fabriquée en Angleterre et déclinée en quatre très beaux coloris (NAM Green, Navy, Orange, Natural), dont chacun est limité à 100 exemplaires seulement. La veste est maintenant disponible en exclusivité sur la boutique en ligne End Clothing.

Continue reading

 

VISVIM – F/W 2018 – FBT PRIME RUNNERS

Visvim présente cette saison une nouvelle version de sa célèbre paire de mocassins FBT: la FBT Prime Runners. Cette dernière est conçue en suède tanné végétal d’origine suédoise et en mesh de Taïwan. Elle est montée sur une semelle Vibram et déclinée en trois coloris (light brown, black, dark brown). La paire vient de sortir au Japon.

Continue reading

 

VIVIANE SASSEN – HOT MIRROR

Viviane Sassen est l’une des photographes contemporaines les plus innovantes et cet ouvrage impressionnant, Hot Mirror, retrace dix années de travail, avec notamment de nouveaux collages et des photographies inédites. Publié par les éditions britanniques Prestel, ce volume rétrospectif de mi-carrière met l’accent sur la photographie artistique de Sassen, révélant un courant surréaliste dans son œuvre. La photographe néerlandaise, âgée de 46 ans, reconnaît le surréalisme comme l’une de ses premières influences artistiques, comme en témoignent les ombres étranges, les corps fragmentés et les paysages d’un autre monde qu’elle capture dans certains de ses clichés. Elle reconnaît que le mouvement a façonné son regard et sa philosophie personnelle. “Pour moi, le surréalisme est la capacité d’expérimenter ou de regarder les choses de manière impartiale, libre de jugement et de convention – un peu comme de regarder à travers les yeux d’un enfant.” Outre les images de la célèbre série “Umbra”, ce volume puise dans la série “Flamboya”, dans laquelle elle revient au Kenya, “Parasomnia”, une exploration onirique du sommeil, la série “Roxane”, un portrait intime réalisé avec sa muse, Roxane Danset, “Of Lotus and Mud”, une étude sur la procréation et la fécondité, et “Pikin Slee”, un périple dans un village isolé du Surinam. Le livre propose un essai contextualisant et une interview éclairante avec l’artiste, menée par Eleanor Clayton. Au fil de l’ouvrage, Sassen apparaît comme une photographe poétique, obsédée par la lumière et les ombres, et comme une brillante technicienne, qui maîtrise à la fois les couleurs vives et les teintes douces. Sélectionnées par l’artiste elle-même au cours des dix dernières années, les images s’inspirent des pratiques surréalistes du collage et des juxtapositions inattendues pour nous offrir un aperçu de sa démarche artistique. Publié à l’occasion de la rétrospective de Viviane Sassen, Hot Mirror, au musée Hepworth Wakefield (du 22 juin au 7 octobre 2018), le livre de 160 pages est maintenant disponible dans les meilleures librairies, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

FDMTL – F/W 2018 COLLECTION LOOKBOOK

Fondé en 2005, le label japonais FDMTL (Fundamental Agreement Luxury) nous présente aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Fall/Winter 2018. La marque continue de proposer de très belles pièces avec une construction complexe (usure, réparations diverses, poses de patchs vintage, etc): vestes, chemises, pullovers, cardigans, hoodies, jeans, chinos, etc.

Continue reading

 

GERHARD RICHTER – ABSTRACTION

Les œuvres abstraites de Gerhard Richter font l’objet de ce nouvel ouvrage, Abstraction, publié par les éditions britanniques Prestel, et qui rassemble quatre-vingts œuvres provenant de collections du monde entier. Cette publication, qui accompagne l’exposition Abstraction au Musée Barberini de Potsdam (du 30 juin au 21 octobre 2018), est la première à se pencher uniquement sur les approches et méthodes abstraites contenues dans l’œuvre de l’artiste peintre allemand. Au début des années 1960, Richter commence à remettre en question la peinture, une démarche qu’il poursuit encore actuellement. Dans les années 1970, il répond au rejet de la peinture en créant une série d’œuvres monochromes grises. De plus, il considère alors la couleur grise comme un moyen d’aborder des thèmes politiques sans les représenter d’une manière idéaliste. Dans sa série Inpainting qu’il réalise durant les années 1970, Richter fait de ses coups de pinceau et de l’application de la peinture, le sujet principal de son œuvre. Dans d’autres séries, il photographie de petits détails de sa palette et les  transfère sur de grandes toiles, d’une manière photoréaliste. Dans ses nuanciers, il soumet la peinture à un traitement subjectif en laissant la disposition des différentes couleurs au hasard. Depuis 1976, Richter a créé une série d’œuvres abstraites en appliquant la peinture au pinceau, au grattoir et au couteau à palette, en alternant entre prises de décisions conscientes et processus de travail aléatoires. “Quand je peins un tableau abstrait, explique Gerhard Richter, je ne sais ni avant, ni pendant, à quoi il ressemblera, où je vais et ce dont j’ai besoin pour y parvenir. De ce fait, peindre est une démarche presque aveugle et désespérée qui ressemble à celle d’un être désemparé livré à un univers inintelligible, à la situation de celui qui possède tous les outils, matériaux et capacités nécessaires, désire ardemment construire une chose sensée et utile qui ne saurait être ni une maison, ni une chaise ou autre objet définissable et se mettrait subitement à travailler dans le vague espoir qu’en mettant toutes ses compétences en œuvre, il finira par obtenir un résultat juste et sensé”. Le livre de 240 pages, avec de nombreuses contributions (Hubertus Butin, Dietmar Elger, Valerie Hortolani, Matthias Kruger, Ortrud Westheider, Armin Zweite), est maintenant disponible dans les meilleures librairies, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

THE TRAIN – JUNE 8, 1968

A l’occasion de l’exposition The Train, dernier voyage de Robert F. Kennedy aux Rencontres d’Arles (Atelier des Forges) de juillet à septembre 2018, les Éditions Textuel présentent le catalogue de l’exposition : The Train June 8, 1968. Le 8 juin 1968, trois jours après l’assassinat de Robert F. Kennedy, un convoi funéraire transporte sa dépouille de New York à Washington, DC. Paul Fusco (membre de l’agence Magnum) est dans le train et réalise près d’un millier de diapositives du peuple endeuillé massé aux abords des voies. Certaines de ces images sont devenues des icônes. Les reportages de Paul Fusco ont été publiés dans des magazines comme Time, Life ou encore Newsweek. À partir de 2014, l’artiste hollandais Rein Jelle Terpstra a recherché et collecté des centaines de photographies prises par ceux qui se trouvaient sur le trajet du convoi. Cela nous permet de découvrir le contrechamp (The People’s View). Dans sa démarche artistique, Terpstra a toujours utilisé la photographie pour explorer la relation entre perception et mémoire. En 2009, le français Philippe Parreno a filmé une reconstitution du parcours du train donnant à voir, selon ses propres mots, « le point de vue du mort ». L’artiste contemporain aime utiliser une large variété de médiums (le film, l’installation et la performance) afin de questionner les frontières existantes entre fiction et documentaire. Entremêlant regards artistiques et vernaculaires, historiques et contemporains, The Train propose trois points de vue uniques sur ce moment clé de l’histoire des États-Unis. Ce très bel ouvrage de 144 pages est maintenant disponible dans les meilleures librairies, ainsi que sur Amazon.fr.

Continue reading

 

YOKE – F/W 2018 COLLECTION LOOKBOOK

Le jeune label japonais Yoke, fondé par le designer Tatsuo Terada, vient de présenter le lookbook de sa nouvelle collection Fall/Winter 2018. On y découvre de très belles pièces, amples et décontractées, entièrement conçues au Japon: vestes, pullovers, cardigans, chemises, sweatshirts, pantalons, etc.

Continue reading