LE PETIT VOYEUR 7

LE PETIT VOYEUR est une publication indépendante de Copenhague, dédiée à la mise en valeur et à la promotion d’une sélection éclectique d’artistes visuels talentueux et de créatifs internationaux. L’accent est mis sur la présentation de travaux de photographes et d’artistes en offrant un large panorama de la scène artistique contemporaine, allant de la photographie de nu au meilleur street art actuel. Après le succès des six premiers volumes déjà publiés et de son livre thématique (voir ici), LE PETIT VOYEUR publie aujourd’hui son septième numéro, un magnifique ouvrage de 356 pages. Publié dans une édition limitée à 2000 exemplaires, le livre présente les travaux récents d’artistes et photographes aux horizons variés: Antwan Horfee, Ces, Christian Lemmerz, Daniel Rich, Davide Padovan, Dennis Swiatkowski, Futura, Geoff McFetridge, Helice Wen, Henriette Sabroe Ebbesen, Honey Long & Prue Stent, Jason Revok, Jean-Pierre Roy, Jean-Vincent Simonet, Julien Colombier, Kenichi Hoshine, Lin Zhipeng (aka 223), Marguerite Bornhauser, Martin Parr, Pelle Cass, Sainer, SWET, Tali Lennox, Tania Franco Klein, Viviane Sassen. La conception de ce nouveau numéro est une fois de plus une grande réussite, avec une mise en page originale et un rendu final très convaincant. LE PETIT VOYEUR 7 est maintenant disponible sur la boutique en ligne de la revue danoise. Une version limitée à 500 exemplaires numérotés, vendue avec un tirage du photographe chinois Lin Zhipeng, est également disponible ici.

Continue reading

 

GREGORY BY BEAMS – F/W 2021 CAPSULE COLLECTION

La collection capsule entre la marque de sacs fondée en Utah en 1977 GREGORY et le label japonais Beams, sortie pour la première fois en 2015 et sold out instantanément, ressortira en février 2022. La collection se compose d’un daypack et d’une sacoche tailmate. Les deux pièces sont conçues en nylon dans les tons coyote brown avec un lining orange.

Continue reading

 

JILL FREEDMAN – STREET COPS

Publié pour la première fois en 1981, l’ouvrage culte Street Cops de la photographe Jill Freedman est aujourd’hui réédité par les éditions britanniques Setanta Books. Le New York des années 70 et 80 était une ville instable, où tout se passait très vite et en même temps. Pendant plus de deux ans, Freedman a accompagné deux commissariats de la police de New York qui répondaient à la violence et à l’imprévisibilité de la ville, se plaçant directement en première ligne, tel un témoin invisible. La photographe était dans un premier temps méfiante à l’égard de la police après avoir documenté la Campagne des pauvres du printemps 1968 (Poor People’s Campaign) qui suivit l’assassinat de Martin Luther King et après avoir été témoin de la répression policière face aux manifestations du Vietnam. Mais après avoir passé des journées entières à parcourir les rues et des nuits entières à boire avec les hommes et les femmes de la police de New York, elle a commencé à voir l’héroïsme et la compassion des bons policiers. Ceux dont personne ne parlait, qui étaient là pour aider leur ville, voyant le meilleur et le pire de l’humanité. Ceux que les gens aimaient et respectaient. Les clichés de Street Cops sont à la fois intimes et fascinants. Ils dévoilent non seulement la violence endémique de la ville de New York à l’époque, mais aussi les moments de tendresse entre les agents et les membres de la communauté, les plaisanteries entre les flics et les personnes arrêtées, la camaraderie entre partenaires, la passion d’exercer un métier que la plupart des gens considéreraient comme de la pure folie. Ses images sont brutes et directes, à aucun moment elle ne craint de montrer l’horreur. Mais elle a également su capter l’humour et la tendresse d’une situation. La vulnérabilité. Jill Freedman abordait la photographie avec un intérêt anthropologique et sans jugement. Elle voulait raconter une histoire telle qu’elle la voyait et l’entendait. Street Cops est une collection d’histoires sur une ville et ses habitants des deux côtés de la loi. Le livre de 256 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Setanta Books.

Continue reading

 

REHACER – F/W 2021 COLLECTION LOOKBOOK

Rehacer présente aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Fall/Winter 2021. Une fois de plus, la marque japonaise propose des pièces de qualité, très soignées et avec de nombreux détails: vestes, sweatshirts, cardigans, chemises, pantalons, accessoires, etc.

Continue reading

 

ANACHRONORM – S/S 2022 COLLECTION LOOKBOOK

Le label japonais Anachronorm dévoile aujourd’hui le lookbook de sa prochaine collection Spring/Summer 2022. Fondée à Okayama par Tomoki Tanushi, la marque continue de puiser son inspiration dans le workwear américain et l’esthétique rugged et vintage. Chaque pièce est produite au Japon avec une grande attention aux détails: vestes, chemises, tee-shirts, sweatshirts, pantalons, short pants, bucket hats, casquettes, accessoires, etc.

Continue reading

 

RICHARD ROTHMAN – TOWN OF C

Le photographe new-yorkais Richard Rothman a passé une décennie à capturer la vie et le paysage dans une ville du Colorado à 5 000 pieds au-dessus du niveau de la mer. Pour souligner son caractère archétypal, il n’identifie le lieu que par son initiale: C. Publié par les éditions britanniques Stanley / Barker, Town of C est une méditation photographique sur ce qui se cache sous la surface troublante de la culture américaine, abordée par le prisme d’une petite ville des montagnes Rocheuses dans le sud du Colorado. Ancré dans la tradition des livres de photographie socialement critiques qui ont pris l’Amérique pour sujet – American Photographs de Walker Evans, The Americans de Robert Frank et What We Bought de Robert Adams, entre autres – Town of C englobe et développe le thème américain, suscitant de nombreuses réflexions sur l’environnement au sens large. L’expérience américaine, de plus en plus dystopique, est placée dans le contexte plus large de notre présence perturbée dans le monde. Le livre, qui ressemble à un roman et qui est un récit visuel soutenu, tente de pénétrer et de révéler le cœur d’une petite ville et, par extension, la culture dont elle est issue et la vie des personnes qui ont façonné cette culture et qui sont à leur tour façonnées par elle. Les portraits multiples et variés couvrent plusieurs générations et classes sociales, des enfants aux personnes âgées, des sans-abri aux plus fortunés. Ils témoignent de la lutte pour la survie et l’ascension, et attestent d’une quête éternelle de désirs non satisfaits qui alimentent l’interaction humaine de manière imprévisible. La nature tragique de la condition humaine, explorée dans les portraits, les nus et les paysages altérés de C, est mise en parallèle avec la beauté ravissante d’un monde naturel en voie de disparition, toujours capable de susciter la crainte, l’émerveillement et le respect de la vie. Le livre de 164 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker.

Continue reading