PAUL GRAHAM – BEYOND CARING

Après le succès de la réédition de A1- The Great North Road, (2020), les éditions britanniques Mack ressortent Beyond Caring, le second volet de la célèbre trilogie de Paul Graham. Publiée à l’origine à compte d’auteur en 1985, la série a été réalisée dans les salles d’attente et les couloirs des bureaux de la sécurité sociale et du chômage du Royaume-Uni, afin de documenter les longues attentes, les queues interminables et les mauvaises conditions d’un système surchargé, pour aboutir à une puissante série de photographies traduisant la détresse des gens. N’ayant jamais reçu l’autorisation officielle de réaliser son travail, Graham a pris ses photos discrètement, généralement sans regarder dans l’appareil, entrainant une désorientation spatiale qui souligne la détresse des citoyens vulnérables. Beaucoup ont été choqué par l’oeuvre de Graham à sa sortie. Les plus grands photographes de l’agence Magnum ont été outrés par l’utilisation de la couleur dans un sujet documentaire classique, tandis que d’autres ont célébré la façon dont la série se situait à cheval entre le monde de l’activisme et celui de l’art (elle a été exposée à la fois aux conférences du Trade Union et au Museum of Modern Art de New York). Paul Graham a façonné une nouvelle forme de photographie engagée, mélangeant des éléments de documentaire social, de “nouvelle couleur” et de reportage, pour créer un ensemble d’œuvres saisissantes qui perdurent à ce jour. Plusieurs décennies se sont écoulées depuis leur réalisation en 1984, mais ces images ont gagné en importance non seulement sur le plan photographique, mais aussi en tant que témoignage historique unique de la crise du chômage au Royaume-Uni au milieu des années 1980. L’ouvrage de 84 pages est maintenant disponible en version normale et version signée par le photographe sur la boutique en ligne des éditions Mack.

Continue reading

 

MAGNUM SQUARE PRINT SALE 2021 – WAY FOR ESCAPE

La nouvelle Magnum Square Print Sale ‘Way for Escape’, se déroule du lundi 12 juillet au dimanche 18 juillet 2021. Chaque photographe participant offre sa propre interprétation du thème. La vente comprend plus d’une centaine de tirages réalisés par certains des plus grands photographes de notre époque. Les tirages, 15,2×15,2cm, de qualité muséale, signés ou tamponnés par l’estate, sont en vente pour 7 jours seulement, à $100 sur le site magnumphotos.com/shop/.

Continue reading

 

JULIE POLY – UKRZALIZNYTSIA

Yulia Polyashchenko (née en 1986 en Ukraine) est une photographe basée à Kiev qui utilise le nom artistique de Julie Poly. Elle est particulièrement connue pour ses éditoriaux dans les magazines ukrainiens Vogue et Harper’s Bazaar, entre autres magazines de mode. Mais pour sa dernière monographie publiée par les éditions britanniques DITTO, Ukrzaliznytsia (du nom de la seule société de transport ferroviaire en Ukraine), elle aborde un tout autre sujet : son expérience personnelle de conductrice de train. Après l’obtention de son diplôme de l’université ferroviaire de Kharkiv, Yulia passa tout l’été à voyager à travers le pays. Elle a notamment emprunté les lignes entre Kharkiv, Ivano-Frankivsk, Lviv, Truskavets et la région de Kiev. En chemin, elle a photographié les personnalités uniques et les stéréotypes des passagers ukrainiens que l’on peut trouver à bord. Les notions d’espace personnel et de vie privée n’existent pratiquement pas à l’intérieur du train. Au contraire, les passagers profitent du confort, même s’il s’agit simplement de s’asseoir en sous-vêtements dans la cabine. Un confort qui se situe parfois à la limite de la banalité et de la sensualité. Les photographies de Poly se situent donc à l’intersection de la mode, de l’érotisme et de l’esthétique est-européenne, soulignant l’atmosphère grotesque de ces voyages en train. Aussi curieux que cela puisse paraître, les personnages photographiés sont basés sur les souvenirs réels de Poly. Dans le livre, elle combine des images purement documentaires et des images particulièrement stylisées pour réfléchir à ses expériences personnelles lors des voyages en train. La frontière entre la réalité et la fiction est ainsi brouillée, rendant le spectateur confus quant à ce qu’il voit et ce qui est authentique ou non. À travers le langage visuel innovant et ludique de Poly, nous sommes témoins de l’histoire et de la culture ukrainiennes uniques en leur genre. Le faux documentaire Ukrzaliznytsia nous permet ainsi de devenir des privilégiés et de vivre le voyage ukrainien par nous-mêmes. L’ouvrage de 224 pages, publié dans une édition limitée à 1000 exemplaires, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions DITTO.

Continue reading

 

JIM GOLDBERG – FINGERPRINT

Largement considéré comme l’œuvre phare de Jim Goldberg, Raised By Wolves rassemble dix ans de photographies, de textes, de films et d’installations dans un récit épique de la vie d’adolescents fugueurs à San Francisco et Los Angeles à la fin des années 1980 et au début des années 1990. Ce projet, réalisé sous la forme d’une exposition qui a fait ses débuts au LACMA en 1997 et d’une monographie, documente leurs relations interpersonnelles, leurs affrontements avec la police et les organismes sociaux et leur lutte incessante pour la survie. À travers les histoires des protagonistes Tweeky Dave et Echo, Goldberg a donné une visibilité et une voix aux adolescents à risque à une époque où ils étaient souvent vilipendés et marginalisés, voire effacés de la conscience de la plupart des gens, ce qui permettait aux sujets de contrôler le récit. Dans Fingerprint, publié par les éditions britanniques Stanley / Barker, le photographe américain expose une série de Polaroïds inédits issus du projet, qui ont servi de brouillons pour les photographies qu’il a réalisées par la suite, ainsi que de cadeaux pour les sujets eux-mêmes. Goldberg explique : “Pendant la réalisation de Raised By Wolves, je montrais aux adolescents les photos que j’avais prises d’eux à l’intérieur de la maquette et je leur demandais : “Est-ce que cela vous semble correct ?” Je comptais sur eux pour me donner un retour honnête afin de garantir que l’œuvre était aussi fidèle que possible à leur vie et à leur histoire.” Les images sont parfois griffonnées de textes proclamant l’identité, les défis et la résilience des adolescents, et d’autres fois capturent une réalité tranquille de la vie dans la rue. Rassemblés dans un coffret imprimé, les 45 Polaroïds fac-similés de feuilles mobiles constituent un témoignage intime et fragmenté de cet ensemble classique d’œuvres. Fingerprint est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Stanley / Barker.

Continue reading