ATON – S/S 2023 COLLECTION LOOKBOOK

Le jeune label de Tokyo ATON nous dévoile aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2023. Celle-ci se compose de très belles pièces entièrement conçues au Japon: vestes, sweatshirts, chemises, tee-shirts, pantalons, short pants, accessoires, etc.

Continue reading

 

MARTIN WONG – MALICIOUS MISCHIEF @ CA2M MADRID

La première grande rétrospective de l’artiste sino-américain Martin Wong (1946 — 1999), Malicious Mischief, se tient actuellement au musée CA2M de Madrid. Peintre autodidacte, Wong  apprend les usages de l’art figuratif en portrayant le bouillonnant quartier new-yorkais du Lower East Side, où il s’installe en 1978. Il peint le quotidien de son quartier, à l’époque composé d’immeubles en briques délabrés et graffés où vivent différentes communautés ethniques, notamment hispaniques. Mêlant réalisme social, érotisme, interculturalité et décoration, ses toiles au style unique en sont des riches témoignages. Représenter le fourmillement du Lower East Side permet à Martin Wong d’aborder des sujets variés au sein de ses œuvres. L’artiste se passionne notamment pour les systèmes de communication minoritaires tels que la langue des signes, les symboles astrologiques, les graffitis, les tatouages ou encore les dispositifs de reconnaissance sexuels. Son intérêt pour ces codes identitaires annonce l’attachement de la scène artistique pour ses questions dans les années 1990. Jusqu’au 29 janvier 2023.

Continue reading

 

MARKAWARE – S/S 2023 COLLECTION LOOKBOOK

Markaware présente aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2023. Fondé par Shunsuke Ishikawa, le label japonais réinterprète à nouveau de grands classiques du vestiaire masculin et propose une fois de plus de très belles pièces: vestes, chemises, pantalons, sweatshirts, tee-shirts, accessoires, etc.

Continue reading

 

FRED HERZOG – BLACK AND WHITE

Né en Allemagne en 1930, Fred Herzog a émigré au Canada au début des années 1950. S’installant à Vancouver à partir de 1953, il photographie la ville durant les heures de liberté que lui laisse son travail de photographe médical. Longtemps ignoré, son travail a été redécouvert au milieu des années 2000 et ses photos sont aujourd’hui exposées dans les musées et les galeries du monde entier. « Pendant plus d’un demi-siècle », écrit David Campany « il a regardé vivre, travailler, jouer et changer Vancouver ». Son style documentaire rappelle le photographe américain Walker Evans (voir ici), mais il possède également la vision poétique et la sensibilité picturale d’un Edward Hopper, mort en 1967, à l’époque où Fred Herzog captait les couleurs d’un monde encore dans sa splendeur crépusculaire. Mais ce n’est qu’à la fin des années 1950 qu’il décide de travailler presque exclusivement avec la pellicule couleur Kodachrome. Publiée par les éditions allemandes Hatje Cantz, Black and White est la première mise en valeur d’une facette moins connue de l’œuvre du photographe. L’ouvrage rassemble ses somptueux arrangements d’ombre et de lumière, ainsi que des moments de vie hors de la ville. Les premières photographies en noir et blanc évoquent un sentiment de mélancolie, et non de nostalgie, montrant que l’attrait du travail d’Herzog réside dans son flair pour condenser un état psychologique. Le livre de 128 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Hatje Cantz, ainsi que dans les meilleures librairies indépendantes.

Continue reading

 

BARRY MCGEE – THE HARSH REALITY

À l’occasion du salon Paris Photo 2022, la galerie V1 Gallery de Copenhague a publié un nouvel ouvrage de l’artiste californien Barry McGee: The Harsh Reality. Les oeuvres de McGee sont un mélange d’observation de la société moderne et d’activisme. Son engagement en faveur des communautés marginalisées reste inchangé depuis ses débuts en tant que “Twist” (son surnom d’artiste graffiti). Qu’il s’agisse du consumérisme ou de la stratification sociale, McGee exprime ses préoccupations en prenant différentes personnalités telles que Ray Fong, Lydia Fong, P.Kin, Ray Virgil et Bernon Vernon. Son motif caractéristique, une caricature masculine aux yeux tombants, fait référence à l’empathie de l’artiste envers ceux qui considèrent la rue comme leur maison. McGee a créé un langage visuel unique, composé de motifs géométriques, de symboles récurrents et de l’utilisation de la “méthode des communautés”, tout en expérimentant divers médias non conventionnels, notamment des bouteilles en verre et autres objets trouvés. Ses peintures murales à grande échelle et ses archives méticuleuses de peintures et dessins questionnent la notion d’espace public confronté à l’espace privé ainsi que l’accessibilité de l’art. Ce nouveau livre présente un véritable collage visuel des œuvres récentes de l’artiste. On y retrouve des reproductions de dessins et de toiles aux fonds abstraits composés de motifs et de formes géométriques aux couleurs vives et criardes, inspirés des muralistes mexicains, ses fameux visages empruntés à l’univers du cartoon, ainsi que de nombreuses photographies prises par McGee et ses amis. Cet ouvrage met en lumière la vitalité de l’œuvre de Barry McGee qui continue de critiquer la publicité, le mode de vie américain et la société de consommation en général. Tout comme le récent livre Reproduction publié il y a quelques semaines par les éditions Aperture (voir ici), The Harsh Reality offre un aperçu unique de la démarche d’un artiste américain majeur et témoigne de l’immense quantité d’informations visuelles que McGee a absorbées pour constituer l’un des héritages artistiques les plus éclectiques et les plus novateurs de notre époque. Imprimé sur un tres beau papier brut Munken Lynx (540 gr) dans une édition limitée à 1000 exemplaires, le livre est maintenant disponible sur la boutique en ligne de la galerie V1 Gallery.

Continue reading