Category Archives: Art

CYPRIEN CLEMENT-DELMAS & LINDOKUHLE SOBEKWA – DALESIDE

Les éditions britanniques GOST Books publient Daleside, le résultat d’une commande photographique de Rubis Mécénat aux photographes français Cyprien Clément-Delmas et sud-africain Lindokuhle Sobekwa, membre du projet Of Soul and Joy et associé de Magnum Photos. Initiée en 2015, celle-ci documente Daleside, une banlieue afrikaner située au sud-est de Johannesbourg en Afrique du Sud. En l’espace d’une décennie, celle-ci est devenue un lieu d’isolement, une ville fantôme. Ensemble, les deux photographes ont dressé un portrait de Daleside, abordé les lieux et les habitants, en majorité des mineurs ou petits paysans, réveillant leurs rêves ou dévoilant leur désarroi. Devant l’objectif de Clément-Delmas, les personnages offrent une digne présence nourrie d’un rêve déconnecté de la réalité. Dans les portraits en paysage de Sobekwa, pas de dérobade à la réalité qui, au-delà de l’implacable binarité noir-blanc, saisissent la même pauvreté pour les blancs ou les noirs, oubliés de nos sociétés, perdus dans l’impasse d’un non-avenir. Ce portrait en miroir de Daleside constitue un consistant corpus dont la lecture saisissante s’accomplit par paires d’images ou isolément. Sobekwa explique : “Nous avons commencé à faire de longues promenades en essayant de nous connecter à l’endroit et cela a créé une dualité intéressante. En se nourrissant de l’énergie de l’autre pour faire avancer le projet et nous avons eu différentes approches intéressantes sur le portrait de Daleside. Le livre en est une traduction magnifique.” Le format original du livre privilégie la double lecture des photographies, en un dialogue où se répondent les perceptions sensibles et pertinentes des deux photographes, en écho à notre monde contemporain. Daleside, composé de deux livres de 64 pages en reliure Suisse (couture au fil apparent), est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions GOST Books.

Continue reading

MID-CENTURY MODERN DESIGN: A COMPLETE SOURCEBOOK

Publié par les éditions Thames & Hudson, Mid-Century Modern Design: A Complete Sourcebook est un magnifique ouvrage richement illustré traitant des années cinquante et soixante, qui sont, sans hésitation, parmi les plus marquantes et les plus créatives de l’histoire du design. Dans cet après-guerre consumériste, la nouveauté est portée aux nues et s’invite dans tous les secteurs de la conception. De la Vespa à l’Instamatic, des meubles Knoll aux caractères Helvetica, studios, ateliers et usines, inventent et diffusent les formes d’un monde nouveau. Tour d’horizon complet du style années cinquante, ce recueil, riche de mille photographies et d’articles signés par les plus grands spécialistes du domaine, est une aubaine aussi bien pour l’antiquaire et le collectionneur que pour le simple amateur d’objets aux lignes incomparables. Le mobilier, les textiles, le verre et la céramique, mais également le design industriel et graphique, les créateurs et fabricants marquants de l’époque et cerise sur le gâteau… les maisons et les intérieurs qui ont grandement participé à rendre cette période phénoménale. Cet élégant volume représentant des modèles classiques et des raretés peu connues, ainsi que des articles sur près d’une centaine de designers majeurs, tels que Dieter Rams, Robin Day, Isamu Noguchi, Lucie Rie, Charles et Ray Eames, Alvar Aalto et Oscar Niemeyer. Un dictionnaire illustré présente des centaines de créateurs, fabricants, organisations, écoles et mouvements parmi les plus influents du milieu du siècle. Cet imposant livre de 544 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Thames & Hudson, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

JOSHUA K. JACKSON – SLEEPLESS IN SOHO

Joshua K. Jackson (né en 1984) est un photographe britannique basé à Londres. Son oeuvre se concentre sur la vie urbaine; il explore notamment la relation entre les gens et les lieux, exprimée à travers un riche langage visuel de couleur et d’abstraction. De Chinatown à Soho, en passant par Tooting et Piccadilly Circus, ses images adoptent un ton séduisant et cinématographique. Publiée par les éditions britanniques Setanta Books, Sleepless in Soho est sa toute première monographie. Pendant trois ans, Jackson a parcouru les rues éclairées par les lampadaires et les néons de Soho, utilisant la photographie pour échapper aux frustrations de l’insomnie. Le travail de Jackson de cette période révèle l’atmosphère complexe et intense de l’incontournable quartier vibrant et animé de Londres, en observant la juxtaposition entre le Soho d’aujourd’hui et le charme désuet de son passé. Les photographies ont été réalisées entre janvier 2017 et décembre 2019. Le photographe explique : “J’étais devenu complètement insomniaque et j’essayais alors de faire quelque chose de productif avec mon temps. Il s’agissait de photographier l’atmosphère que je ressentais pendant cette période et d’essayer de projeter une vision plus personnelle de ce que je voyais et ressentais à ce moment-là : obscurité, solitude, angoisse, mais aussi des moments de bonheur. C’était toutes sortes de choses. Et j’espère qu’avec ces photos, le lecteur sera emmené dans une sorte de voyage à travers ces émotions.” Le livre de 72 pages, qui contient 48 images ainsi qu’un poème de Sarah Tucker, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Setanta Books.

Continue reading

MATTHEW BECK – EVENT

Les éditions américaines J&L Books publient Event, la première monographie du photographe Matthew Beck. “Peering into Light’s Graveyard: The First Image of the Black Hole”, indiquait l’article de couverture du New York Times du 11 avril 2019. Le titre, comme beaucoup d’autres ce jour-là, était accompagné d’une image d’un anneau céleste brillant encadré par une noirceur infinie: la première image d’un trou noir. Dans Event, le photographe new-yorkais se concentre sur le dévoilement de cette image jusqu’alors invisible en la suivant dans les profondeurs du métro de New York. Le livre suggère l’idée que le cosmos n’est pas quelque chose à observer simplement de notre point de vue en tant qu’humains, mais plutôt un système dont nous faisons intrinsèquement partie; et la vraie nature du trou noir semble aussi insaisissable que la réponse à la question la plus pressante de l’humanité: “pourquoi”. “Ce livre est une manière de partager une certaine conscience cosmique, d’encourager la remise en question de ce que nous voyons. Nous, humains, passons la majorité de notre existence dans un état d’illusion. La seule chose que nous savons, c’est que la grande majorité des êtres vivants de cette planète est préoccupée par deux choses : survivre et se reproduire. Pourquoi ? Nous l’ignorons. Par conséquent notre vision du bonheur, de la stabilité, n’a peut-être rien à voir avec la véritable nature des choses. Nous existons béatement, sans réaliser que nous sommes forcés de déconstruire notre connaissance de l’univers”, déclare Matthew Beck. Conçu par Matthew Beck et Jason Fulford dans une édition limitée à 1000 exemplaires, cet intriguant ouvrage de 112 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions J & L Books.

Continue reading

SHUNICHI ODA – NIGHT ORDER

Shunichi Oda (né en 1990) est un jeune photographe reconnu au Japon pour ses clichés de mode. Il a notamment participé à des campagnes pour Cartier, Hublot, Jaeger-LeCoultre et son travail est paru dans des magazines tels que Essential Homme, WWD japan ou encore GQ japan. Auto-édité par le photographe, son nouvel ouvrage intitulé Night Order capture les rues calmes et désertes de Tokyo sous l’état d’urgence déclaré à la suite de la pandémie de coronavirus. Impressionné par la vue de restaurants et de bars, généralement toujours très animés, acceptant de fermer leurs portes – malgré les difficultés financières et la concurrence mutuelle – afin d’aider à prévenir la propagation du coronavirus, Oda a commencé à photographier les rues tranquilles et les bars vides de Tokyo, la nuit. Se concentrant sur deux styles différents – la documentation et l’expression – le photographe enregistre la situation depuis une position qui documente objectivement la mégalopole étrangement déserte, tout en capturant la chaleur, la douceur et la jouissance issues de ces nouvelles circonstances. Ses photographies colorées, vibrantes, presque tridimensionnelles, ont été prises dans les centres de vie nocturne de Tokyo, de Omoide Yokocho et Kabukicho à Shinjuku jusqu’aux ruelles et aux bars de Shibuya, tous étrangement, fascinamment abandonnés. “Contrairement à l’apparence désolée de la capitale, la décision courageuse des propriétaires de bars et restaurants s’affiche dans la ville, la nuit. Je sentais étonnamment que c’était là que je devais prendre des photos, plutôt que de capturer le Tokyo habituel. Ce spectacle est un espoir pour l’avenir, pour amener cette situation à une conclusion rapide”, explique Shunichi Oda. Publié dans une édition limitée à 500 exemplaires numérotés et signés par le photographe, Night Order (128 pages) est maintenant disponible sur la boutique en ligne créé pour l’occasion : night-order.com.

Continue reading

JAPANESE DESIGN SINCE 1945: A COMPLETE SOURCEBOOK

Publié par les éditions britanniques Thames & Hudson, Japanese Design Since 1945: A Complete Sourcebook est une vaste étude menée par Naomi Pollock, architecte américaine vivant à Tokyo et spécialiste du design japonais, sur les designers, artisans, fabricants et technologies du Japon qui ont façonné le monde du design moderne. Au Japon, le design est profondément ancré dans la culture artisanale historique du pays, dans sa compréhension profonde des matériaux et dans son engagement en faveur de la fonctionnalité. Ces qualités donnent naissance à des chaises, des tasses et d’autres articles d’usage quotidien qui sont agréables à l’œil, confortables à la main et qui font toujours bien leur travail. Même si la fabrication de masse s’est répandue dans l’après-guerre et que des échanges interculturels ont commencé à avoir lieu avec l’Occident, le Japon s’est tenu à ces valeurs et pratiques fondamentales. Ce dévouement a donné naissance à des objets intemporels d’une grande beauté et utilité ainsi qu’à des innovations en terme de matériaux, de forme et de technologie. Bien au-delà des icônes du design telles que la bouteille de sauce soja Kikkoman, le tabouret papillon de Sori Yanagi et le Walkman® de Sony, les produits et objets créés au Japon au cours des sept dernières décennies réjouissent et suscitent l’admiration. Ces dernières années, une nouvelle génération de designers, dont Naoto Fukasawa, nendo et Tokujin Yoshioka, ont fait entrer la créativité japonaise dans un nouveau territoire passionnant : certains éliminent complètement les objets, d’autres réimaginent ce qu’un objet pourrait être. Bien que le Japon ait développé certains des centres de fabrication robotique les plus sophistiqués du monde, nombre de ses produits les plus attrayants sont fabriqués par de petites usines et ateliers dont les artisans utilisent autant leurs mains que des machines. Cet impressionnant volume constitue le panorama le plus complet du design japonais à ce jour, et sa présentation exquise est elle-même un bel exemple de design nippon. Incluant les profils de plus de 70 créateurs, le livre est basé sur les entretiens de l’auteure avec les designers, leurs collaborateurs et les membres de leur famille, ainsi qu’avec les principaux conservateurs et critiques. Les profils sont accompagnés de courtes présentations de produits emblématiques et d’essais sur des sujets connexes par des experts japonais et occidentaux du design. Avec des centaines d’objets et plus de 700 illustrations, ce volume est amené à devenir l’ouvrage de référence sur le sujet. Ce superbe livre de 448 pages, présenté dans un coffret, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Thames & Hudson, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

PHILIP GUSTON – A LIFE SPENT PAINTING

Philip Guston est un peintre américain emblématique. Tout au long d’une carrière prolifique et variée, il passe de l’expressionnisme abstrait à un lexique pictural plus personnel qui se caractérise par une imagerie caricaturale et une palette rose qui aura une grande influence sur une génération d’artistes. Né Philip Goldstein le 27 juin 1913 à Montréal au Canada de parents juifs ukrainiens, il grandit en Californie où il étudie au lycée des arts manuels de Los Angeles avec Jackson Pollock. Guston fait ensuite partie intégrante de la scène de l’École de New York dans les années 1950 aux côtés d’artistes comme Willem de Kooning et son ancien camarade Pollock. Il est connu pour avoir abandonné le succès rencontré avec l’abstraction à la fin des années 1960, entraînant sa perte de représentation par sa galerie et de vives critiques. Cependant, le travail figuratif qu’il réalise plus tard tend à être sa plus grande contribution à l’histoire de l’art : en présentant une imagerie récurrente comme des personnages en capuche, des ampoules, des cigarettes et de grands yeux, ces peintures aident à lancer le néo-expressionnisme et placent Guston comme l’un des maîtres du XXe siècle. Publié par les éditions britanniques Laurence King, A Life Spent Painting est un ouvrage de référence qui propose une étude complète sur la vie et l’œuvre du peintre visionnaire, de ses premières peintures murales socialistes à sa rencontre avec l’expressionnisme abstrait jusqu’au nouveau puissant langage figuratif développé dans les années 1970. S’appuyant sur plus de trente ans de recherche, le commissaire et critique d’art Robert Storr retrace toute la carrière de Guston en un volume complet qui, à travers plus de 900 images dont de très nombreuses peintures et dessins inédits, fournit une analyse substantielle, accessible et révélatrice de son travail. Une chronologie complète, remarquablement documentée et illustrée, agrémente la fin du volume. L’imposant livre de 348 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Laurence King, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

MIHAI BARABANCEA – FALLING ON BLADES

Mihai Barabancea est un jeune photographe de Bucarest, où il vit et travaille. Membre de l’un des premiers groupes de graffeurs en Roumanie à la fin des années 1990, il fait notamment sensation lors d’un passage télévisé sur le sujet. En 2018, il remporte le prix Gomma pour sa série Overriding Sequence. Dans Falling On Blades, son nouvel ouvrage publié par les éditions suisses Edition Patrick Frey, Mihai Barabancea photographie le monde interlope des rues de Roumanie et de Moldavie post-soviétiques : des portraits et des scènes du quotidien qui oscillent entre violence, cruauté et poésie vive. Barabancea utilise l’appareil photo comme un outil pour interagir avec ses sujets. Mais au lieu de mettre en scène des portraits pittoresques, il se concentre sur des moments d’impitoyable brutalité et de poignante intensité. Il explique: “Je cherche à m’adapter aux circonstances, chez mes sujets : gitans, mendiants, escrocs, vagabonds, outsiders, escrocs, bricoleurs et divers personnages louches en Roumanie et en Moldavie. Mon but n’est pas d’exploiter la Roumanie postcommuniste à problèmes à des fins de voyeurisme. Je ne suis pas un observateur indifférent, mais un observateur qui s’efforce de donner à ces personnes la liberté dont elles ont besoin pour se représenter à la caméra – et d’apporter les changements nécessaires pour elles-mêmes dans les stéréotypes sociaux qui leur sont encore attribués”. Le livre de 288 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Edition Patrick Frey.

Continue reading

KAWS – HE EATS ALONE

À l’occasion de l’exposition He Eats Alone de Kaws au Fire Station Museum de Doha (Quatar), du 25 octobre 2019 au 25 janvier 2020, un magnifique catalogue de 322 pages a récemment été publié par les éditions italiennes Silvana Editoriale. Cette grande rétrospective de la prolifique carrière de l’artiste new-yorkais passe en revue plus de vingt ans de création: de ses premiers détournements d’affiches publicitaires à ses toiles abstraites aux couleurs vives, et ses sculptures monumentales en bois et en fibre de verre. On y retrouve ses célèbres personnages tels que le Companion, le Chum, l’Accomplice, les Kimpsons, les SkurfsSponge BobSnoopy, etc. Contenant un plus d’une centaine d’œuvres de l’artiste, le livre offre une rétrospective depuis ses premiers projets de street art et de publicités détournées, jusqu’à ses sculptures monumentales, ses projets de mode et ses peintures, anciennes et plus récentes. Conçue par le studio new-yorkais 2×4, avec un essai approfondi signé Germano Celant, la publication présente un portrait multidimensionnel de l’exposition, et en offre une visite virtuelle grâce aux spectaculaires photographies de Jonty Wilde, complétées par un ensemble d’images de référence, le tout dans une étonnante structure pliante. En plus de ses célèbres toiles et immenses sculptures, le livre présente une archive complète des toys produits par KAWS depuis le début de sa carrière. He Eats Alone est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Silvana Editoriale, ains que sur Amazon.com.

Continue reading

TOM WOOD – 101 PICTURES

Martin Parr n’hésite pas à qualifier Tom Wood de « génie méconnu de la photographie britannique ». Irlandais de naissance, Wood a longtemps vécu à Liverpool où il a « photographié la vie ». C’est un photographe des gens: étrangers, amis, famille; ces gens de tous âges dont il capture l’image individuellement, par paire ou en petits groupes, en les faisant poser ou non. Avec Parr et Chris Killip, il a contribué au développement de la photographie sociale en Angleterre dans le sillage de la révolte punk et des années Thatcher. Publiée par les éditions britanniques RRB Photobooks, 101 Pictures est une rétrospective de l’œuvre de Tom Wood, qui met en lumière les 25 ans de son oeuvre consacrée aux habitants du comté de Merseyside, au Royaume-Uni. L’ouvrage comprend des photographies inédites, ainsi que des œuvres majeures telles que sa célèbre série sur les boîtes de nuit, Looking for Love, (1989), sa série sur les bus de Liverpool All Zones Off Peak (1998) ou encore sa publication phare Photie Man (2005). 101 Pictures est une rétrospective concise et réfléchie de l’œuvre de Wood, sélectionnée par Martin Parr. Ce dernier explique: “Beaucoup des images que j’ai sélectionnées pour ce projet sont des portraits ; ceux-ci sont intenses, bien que subtils et discrets. Tom a photographié des familles entières, des groupes de travailleurs, des couples et des individus, dont il dégage toujours un fort sentiment de dignité et de respect”. Le livre est monté et mis en séquence par Padraig Timoney, un artiste basé à New York et collaborateur de longue date de Tom Wood pour nombre de ses livres. Padraig a également contribué au projet en réalisant deux peintures qui ont été imprimées sur du tissu pour former la couvertures du livre. Qu’ils soient en noir et blanc ou en couleur, les clichés de Tom Wood, authentiques et plein de spontanéité, transforment de simples moments de vie en moments de poésie où transparaît la beauté de la nature humaine. Publié à 1500 exemplaires, 101 Pictures est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions RRB Photobooks.

Continue reading

ANDREAS ZUST – PURSUIT OF WONDERS

À l’occasion de l’exposition Eis au Kunstmuseum Luzern (Suisse) du 25 septembre au 29 novembre 2020, les éditions Edition Patrick Frey publient Pursuit of Wonders, le nouvel ouvrage du scientifique, artiste et collectionneur Andreas Züst. Toute sa vie, Züst a été fasciné par les phénomènes naturels. Dès son enfance, il prenait stoïquement note des conditions météorologiques trois fois par jour. Plus tard, alors qu’il était étudiant en glaciologie, il a passé des mois entiers à Thulé, au Groenland, à forer des carottes de glace et à y réaliser d’innombrables diapositives de ses travaux de recherche. Le corpus du matériau photographique qui en résulte donne à voir la glace sous une multitude d’aspects différents et échappe à toute détermination, du blanc des paysages de glace infinis et des cristaux de glace sur une fenêtre au bleu éclatant, d’un ours polaire regardant dans l’appareil photo sur une plage couverte de glace à un camp de base de recherche sous la lumière de la pleine lune. La lueur bleue opaque de la glace (que l’on peut voir dans un diaporama) incarne l’aura de ces images évocatrices de l’autre monde. L’histoire de la glace et celle de la vie et du travail d’un glaciologue sont racontées séparément dans Pursuit of Wonders, mais elles sont liées par l’atmosphère qui émane de ce voyage surréaliste à travers un monde de glace. L’ouvrage est complété par les contributions des artistes Peter Mettler, ami de Züst, Jimena Croceri et Sarina Scheidegger, ainsi que de Kris Decker, chercheur en histoire et théorie des sciences. Le livre de 160 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions suisses Edition Patrick Frey.

Continue reading

MASAO YAMAMOTO – SASANAMI

L’œuvre de Masao Yamamoto est inspirée par la philosophie du Zen Japonais, où la méditation et la recherche de la beauté tiennent une place essentielle dans l’épanouissement de l’être humain. “Une vie idéale doit être faite d’harmonie et de contentement”, dit-il. Sasanami est le résultat d’un dialogue entre le photographe japonais et le musicien Akira Uchida (un code digital pour télécharger l’album est inclut dans le livre), initié par les éditions françaises I I K K I, entre octobre 2019 et août 2020. Depuis sa plus tendre enfance dans la campagne japonaise, Yamamoto a toujours aimé scruter le ciel et les nuages portés par le vent. Les clichés publiés dans ce nouvel ouvrage capturent des vues et des événements du monde naturel – des fleurs rétro-éclairées, un seul nuage dans le ciel, la mer la nuit, un arbre la nuit contre les étoiles, trois canards endormis, la forme à peine visible d’une montagne derrière le brouillard – avec une émerveillement, une poésie et un œil pour la beauté sans pareil. Alors que la simplicité de ses compositions invite le lecteur à se perdre dans des images isolées, lorsqu’elles sont vues en séquence, les photographies s’orientent vers une vision plus globale, vers une conscience accrue de la richesse du monde. Tous les clichés présentés dans ce nouveau livre de 80 pages ont été tirés à la main par le photographe, dans de petits formats, et couvrent l’ensemble de sa carrière. L’artiste les travaille avec du thé et d’autres techniques pour les user et donner l’impression qu’ils ont subi la patine du temps. « Pour moi, les photographies sont avant tout des objets que l’on doit pouvoir toucher et manipuler. J’aime l’idée que mes images donnent la sensation de photos anonymes trouvées aux puces, qu’elles aient ce charme et ce mystère… et que chacun se les approprie, les découvre et invente sa propre histoire », explique Yamamoto. Publié dans une édition limitée à 1200 exemplaires numérotés et tamponnés à la main, imprimé sur papier Munken Lynx, le livre est désormais épuisé sur la boutique en ligne des éditions I I K K I.

Continue reading