PAUL GRAHAM – BUT STILL, IT TURNS

À l’occasion de l’exposition But Still, It Turns à l’International Center of Photography (ICP) de New-York, les éditions britanniques Mack publient un très beau catalogue. À cette occasion, le photographe Paul Graham assure la direction d’une étude subtile et d’un manifeste revitalisant pour la photographie. L’oeuvre dynamique et variée rassemblée pour ce projet prône un dévouement décomplexé, mais non sans complexité, à l’enchevêtrement brillant de la réalité. Sans céder ni aux artifices du studio, ni aux exigences restrictives du documentaire conventionnel, ces artistes racontent des histoires ouvertes qui se déplacent, se déforment et se ramifient, en phase avec la vie telle qu’elle est. On retrouve ainsi dans l’ouvrage le rêve éveillé californien ZZYZX de Gregory Halpern (voir ici), l’exercice itinérant d’empathie de Vanessa Winship dans She Dances on Jackson, les rassemblements de personnes de Lost Coast de Curran Hatleberg, l’intense et multiforme One Wall a Web de Stanley Wolukau-Wanambwa, l’Amérique teintée de mortalité de What Remains de Richard Choi, l’œuvre documentaire visionnaire South County de RaMell Ross, le projet collaboratif Index G d’Emanuele Bruti et Piergiorgio Casotti, et enfin l’exploration désorientante du paysage américain et de la masculinité de Kristine Potter dans Manifest. Toutes ces œuvres sont ainsi réunies dans une harmonie et une dissonance éclairante, permettant à Graham d’explorer une nouvelle forme photographique. À travers cette sélection d’images, le prisme du temps s’illumine et se précise. On y distingue leurs différentes composantes et la façon dont elles s’assemblent. Elles nous entraînent sur des chemins inattendus, nous font découvrir d’autres vies que nous pourrions mener si la vie prenait une autre tournure ; elles favorisent l’empathie. Elles nous permettent enfin de reconnaître que la vie n’est pas une histoire qui s’écoule vers une fin forcément heureuse : elle se déforme et se ramifie, s’enroule en spirale et se tortille, apparaissant et disparaissant de notre conscience. Le livre de 268 pages, comprenant des essais de Paul Graham, Rebecca Bengal et Ian Penman, est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.

Continue reading

 

CURLY&CO – F/W 2021 COLLECTION LOOKBOOK

Curly&Co. dévoile aujourd’hui le lookbook de sa future collection Fall/Winter 2021. Le label japonais  réalise l’ensemble de ses pièces au Japon et propose cette saison quelques très belles pièces: vestes, pullovers, cardigans, sweatshirts, chemises, pantalons, sacs, casquettes, etc.

Continue reading

 

CHANEL – ETERNAL INSTANT

En 2000, Chanel révolutionne les codes de l’horlogerie traditionnelle et les standards des montres pour femmes avec la J12, première montre ronde en céramique noire de l’histoire. Inspiré des silhouettes des voiliers de l’America’s Cup, Jacques Helleu alors directeur artistique des parfums, des produits de beauté, de l’horlogerie et de la joaillerie chez Chanel, invente un garde-temps inédit dans lequel la technique est exclusivement mise au service d’un design élégant, racé. Inoubliable. En transformant la céramique en matériau précieux, la J12 pose les nouveaux jalons de la montre de sport de luxe et devient la première icône horlogère classique du XXIème siècle. Publié par les éditions britanniques Thames & Hudson, Eternal Instant rend hommage à cette montre culte. Richement illustré, cet ouvrage signé de Nicholas Foulkes (How To Spend It Magazine, Vanity Fair, Country Life, British GQ, On Time) retrace le destin fabuleux de la J12 et célèbre les vingt ans d’une montre qui incarne dans l’univers horloger la vision singulière et avant-gardiste de Chanel. Illustré d’une sélection étonnamment originale de belles photographies, ce volume célèbre l’une des montres les plus belles et techniquement raffinées jamais portées. Le livre de 152 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Thames & Hudson, ainsi que sur Amazon.com.

Continue reading

 

KUON – S/S 2021 COLLECTION LOOKBOOK

La marque de Tokyo KUON, développée par le designer japonais Shinichiro Ishibashi, vient de présenter le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2021. Celle-ci s’intitule Kachofugetsu, un idiome japonais traditionnel qui désigne les beautés de la nature et les thèmes traditionnels de la beauté naturelle dans l’esthétique japonaise. Le label propose cette saison de très belles pièces et continue à mettre en avant la culture traditionnelle japonaise et ses arts textiles populaires tels que les broderies sashiko, le boro et autres patchworks, célébrant le wabi-sabi, la beauté de l’imperfection.

Continue reading

 

JOHN DIVOLA – TERMINUS

L’œuvre hétéroclite de l’artiste visuel américain John Divola explore la peinture et l’art conceptuel à travers la photographie. Si les sujets photographiés vont des bâtiments aux paysages en passant par les objets en studio, ses préoccupations sont conceptuelles : elles remettent en question les frontières entre fiction et réalité, ainsi que les limites de l’art pour décrire la vie. Depuis 2015, l’artiste réalise des projets photographiques dans un complexe résidentiel abandonné de l’armée de l’air à Victorville, en Californie. En intervenant à l’intérieur des bâtiments désaffectés avec de la peinture en aérosol puis en photographiant les scènes modifiées, Divola crée une œuvre qui se situe au carrefour de la photographie, de la sculpture et de l’installation. Les images de Terminus, sa nouvelle monographie publiée par les éditions britanniques Mack, contemplent des couloirs délabrés et des formes sombres que Divola a peintes à leurs extrémités. À travers des couches de peinture, de poussière et de plâtre, elles exercent une attraction indéniable sur le spectateur, suggérant à la fois les forces déterministes du destin et la possibilité déchirante de s’en échapper. En organisant et en juxtaposant ces images dans le livre comme un objet concret, l’artiste entraîne le spectateur dans une traversée stochastique et envoûtante à travers ces lieux abandonnés. Poursuivant l’expérimentation conceptuelle qui a défini l’œuvre de Divola, Terminus capte une tension entre l’observation du spécifique et l’insistance de l’abstrait. Ce sont des lieux réels, photographiés dans la lumière du petit matin, mais altérés par les obscurs hiéroglyphes de Divola ; ils sont vivants avec des suggestions de symbolisme et de fiction. Des détails précis témoignent de l’abandon et de la disparition de scènes à moitié familières, alors même qu’elles sont transfigurées en arènes scéniques pour la conceptualisation. Dans les espaces de transition de ces passages, nous voyageons toujours et n’arrivons jamais, pris entre les courants de marée de l’histoire et de la réflexion. Imprimé sur du papier japonais, l’ouvrage de 68 pages est maintenant disponible sur la boutique en ligne des éditions Mack.

Continue reading

 

RRL – S/S 2021 – HANDWOVEN RUG

Pour sa nouvelle collection Spring/Summer 2021, la marque américaine RRL propose un tapis tissé à la main à partir d’un mélange de coton et de laine. Celui-ci est orné d’un motif à l’inspiration southwestern et mesure 208 x 137 cm.

Continue reading

 

TOMOKO YONEDA @ FUNDACION MAPFRE MADRID – OPENING

Tomoko Yoneda (Akashi, Japon, 1965) a étudié la photographie à Chicago et plus tard à Londres, où elle vit actuellement. Passionnée dès son plus jeune âge par le journalisme, ses œuvres font généralement référence à des événements historiques, des paysages et des intérieurs associés à des conflits armés, avec lesquels elle souhaite documenter la présence intangible de l’histoire dans le cours de la vie quotidienne et pas seulement dans les monuments qui l’évoquent ou les vestiges qui en témoignent. Cette exposition, organisée par la Fundación MAPFRE de Madrid, offre un large aperçu de son travail qui, bien qu’ayant déjà fait l’objet d’une exposition monographique internationale, n’avait pas encore fait l’objet d’une exposition individuelle en Espagne. Du 11 février au 9 mai 2021.

Continue reading

 

DE BONNE FACTURE – S/S 2021 COLLECTION LOOKBOOK

Le label parisien De Bonne Facture nous présente aujourd’hui le lookbook de sa nouvelle collection Spring/Summer 2021, inspirée par les portraits vivants du peintre américain Alice Neel (1900-1984), montrant une variété de personnages dans leurs vêtements quotidiens avec une vision expressive et réaliste, et se démarquant des stéréotypes habituels du regard masculin. La collection, aux influences provençales et méditerranéenne, se compose de très belles pièces conçues en lin et en coton dans les meilleurs ateliers traditionnels français, Les premières pièces sont maintenant disponibles sur la boutique en ligne de la marque.

Continue reading